L'émission spatiale, France info

L'émission spatiale. "Est-ce que le métier est dur ?" demande Marc-Antoine, 10 ans, à Thomas Pesquet

Vocation, études, plaisir et contrainte de la mission : ce samedi, les enfants interrogent Thomas Pesquet sur le métier d'astronaute, qui les fait un peu rêver. 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
L\'astronaute Thomas Pesquet de l\'agence spatiale européenne dans son studio-laboratoire de recherches scientifiques, à bord de l\'ISS le 9 juillet 2021. 
L'astronaute Thomas Pesquet de l'agence spatiale européenne dans son studio-laboratoire de recherches scientifiques, à bord de l'ISS le 9 juillet 2021.  (NASA / MAXPPP)

Comme chaque samedi sur franceinfo, l'astronaute Thomas Pesquet répond à des questions d'enfants depuis la Station spatiale internationale. Ce samedi, elles sont posées par deux élèves de l'école Ourcq B à Paris, Ernestine et Marc-Antoine, 10 ans. 

Pour ce nouvel épisode de L'émission spatiale, l'écolier a une première question pour Thomas Pesquet : Marc-Antoine se demande si l'astronaute voulait faire un autre métier qu'astronaute, par exemple archéologue. "Je ne voulais pas faire archéologue, sourit Thomas Pesquet. Je voulais vraiment faire ça ou pilote, c'était les deux trucs qui me plaisaient", même si ce n'est pas toujours facile de savoir ce qu'on veut faire dans la vie "quand on est petit". Mais l'astronaute aurait aussi bien aimé être basketteur ! 

Au tour d'Ernestine, 10 ans et demi de poser une question : "Est-ce que vous aimez être dans l'espace comme ça ?" demande l'élève de CM2. "Oui j'adore. C'est trop chouette. Mais je pense que tu aimerais bien aussi (...) Il ne faut pas avoir le mal de mer, tu sais, on peut être un peu désorienté", à cause du mal de l'espace. "Mais je ne l'ai pas, j'ai de la chance."

L'astronaute continue avec les côtés positifs : "Flotter c'est super, c'est comme dans un rêve, comme quand tu rêves que tu voles". Petit bémol au quotidien : être enfermé pendant six mois ! Mais le travail et la mission plaisent bien à l'astronaute. 

Est-ce que c'est dur comme métier, astronaute ?

Marc-Antoine à nouveau se demande si ce n'est pas dur comme métier, "rester là-bas, sans voir sa famille, ça peut être un peu dur". Thomas Pesquet lui répond : "Le métier est dur, c'est vrai, confirme l'astronaute, mais plein de métiers sont durs." Dans son cas, c'est surtout le fait de ne pas voir sa famille qui est difficile et de travailler beaucoup. 

Ernestine raconte qu'elle a déjà eu l'idée d'être astronaute, elle a lu beaucoup de livres : elle se demande si c'est dur de devenir astronaute. Thomas Pesquet la félicite d'abord pour cette idée !

"C'est un peu dur mais pas très dur", et de citer d'autres métiers difficiles ou fatigants. "Je te conseille de continuer, d'essayer", par exemple de lire des livres sur ce métier, regarder les études à choisir, faire du sport et des aventures... "Peut-être qu'avec un peu de chance, tu seras astronaute un jour, et tu parleras à des enfants depuis l'espace, tu vas voir, c'est super sympa." Et puis en cas d'échec, ça aura été l'occasion d'apprendre plein de choses, philosophe l'astronaute. 

Sur cette page, vous pouvez écouter en entier ce nouvel épisode de L'émission spatiale, où l'astronaute Thomas Pesquet répond à des questions d'enfants sur la vie à bord de l'ISS. Un rendez-vous à écouter chaque samedi à 10h44 et 12h50 sur la radio franceinfo et à retrouver en podcast.

L\'astronaute Thomas Pesquet de l\'agence spatiale européenne dans son studio-laboratoire de recherches scientifiques, à bord de l\'ISS le 9 juillet 2021. 
L'astronaute Thomas Pesquet de l'agence spatiale européenne dans son studio-laboratoire de recherches scientifiques, à bord de l'ISS le 9 juillet 2021.  (NASA / MAXPPP)