L'édito politique, France info

Le mariage pour tous: Jean-François Copé ne lâche pas le morceau

L'UMP toujours reste très combative malgré l'adoption de la loi sur le mariage pour tous. Des recours ont été déposés au conseil constitutionnel et une manifestation nationale est prévue le 26 mai. Jean François Copé était invité dans "Questions d'info" en partenariat avec LCP,Le Monde et l'AFP, il est largement revenu sur ce sujet.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(©)

On ne peut pas dire que l'appel de François Hollande ce matin à la sortie du conseil des
ministres à " l'apaisement et au rassemblement " ait été très entendu par
Jean-François Copé. Pas décidé du tout à lacher prise, le président de l'UMP appelle déjà tous les militants de l'UMP à manifester le 26 mai
pour envoyer un message de " très grande désaprobation de la politique du gouvernement. Ces appels répétés à manifester font
débat  au sein de
l'UMP, L'ancien ministre François Baroin
estime que ce n'est pas la place des élus de l'opposition, que l'UMP est un
parti de gouvernement qui doit respecter les institutions. D'autres critiquent la récupération
politique de cette manifestation du 26 qui va poser des pb avec les
organisateurs de la manif pour tous.

Mais Jean-François Copé balayent ces doutes, pour
lui, c'est évidemment il faut contniuer à manifester.

Autre probleme soulevé par certains
responsables de l'UMP, la présence, à côté des élus de l'UMP dans les manifestations de
responsables du FN. Gilbert Collard s'est affiché avec
délection à coté des députés UMP dimanche dernier, là encore, ça ne pose aucun
problème à Jean-François Copé. Sa stratégie, c'est de renvoyer dos
à dos les extremes, de droite et de gauche.

Manifester, donc, en faisant
attention cette fois à ne pas défiler à coté d'élus du FN. Espèrer que le conseil
constitutionnel censure tout ou partie de la loi, voilà le plan de bataille de
l'UMP.Mais il faut aussi répondre aux
aspirations de tous ceux qui en veulent plus.Seulement ceux là risquent d'être
déçus,  car en cas de victoire de la droite en 2017.Jean-François Copé ne promet pas d'abroger la loi,
mais simplement de la réécrire et encore, en, partie.Et voilà au moins un point sur
lequel Jean François Copé et François Fillon sont d'accord.il sera impossible de revenir sur la loi.il vont
donc se contenter de la réécrire. Si jamais il reviennent au pouvoir en
2017.

 

(©)