Cet article date de plus de huit ans.

Technologies pour moins consommer : il faut "re-apprendre" à conduire !

écouter (10min)
De nouvelles technologies apparaissent sur les voitures, pour abaisser les consommations. Mais, pour bien les utiliser, il faut presque "ré-apprendre" à conduire !
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
  (© Maxppp)

Par exemple, sur les Citroën et les Peugeot "e-HDI" récentes, le Stop and Start s'active en dessous de 20 km/h : le moteur peut se couper, lorsque vous levez le pied de l'accélérateur.

Mais il faut passer au point mort.

Ce qui signifie que, lorsque vous arrivez en vue d’un obstacle (un feu rouge, un Stop, des voitures arrêtées), vous passez au point mort, et vous ne touchez plus à l’embrayage (sinon l’arrêt du moteur ne se fait pas).

Passer au point mort avant l'arrêt complet de la voiture, c’est contraire à ce qu’on apprend en auto-école.

Mais ça fait partie de ce qu'on appelle "l’éco-conduite", et qui impose de modifier vos façons de conduire habituelles.

D'autres techniques imposent aussi de nouvelles manières de conduire...

Sur les BMW récentes, vous avez un passage du moteur au point mort, en phase de décélération. mais de décélération : pas de freinage !

C'est-à-dire que le moteur descend au régime du ralenti, quand vous levez le pied de l'accélérateur.

Si vous voulez profiter de cette "roue libre", il faut juste cesser d’accélérer ; mais, surtout : ne pas freiner ! Sinon, ça ne marche pas !

Pour les voitures hybrides, ou électriques, il faut encore plus anticiper

Là, c'est au cœur de l'économie que vous pourrez réaliser : il faut une conduite complètement anticipative, qui évalue au maximum, à l'avance, tous les ralentissements ; pour – surtout – avoir à freiner le moins possible ; et n'utiliser QUE le freinage "récupératif" – c'est-à-dire le freinage qui "remet" de l'électricité dans les batteries ; et pas le freinage par les plaquettes de frein, qui dilapide votre énergie en pure perte, dans la nature.

En Bref...

Une polémique, sur les causes d'accidents de la route

Le bilan de la sécurité routière 2013 fait ressortir une chiffre très positif : seulement "18% des accidents, causés par l'alcool" ;

alors que, depuis des années, on en était plutôt à l'alcool, à l'origine de 30% des accidents.

Mais ce pourcentage de 18% n'est qu'une estimation provisoire.

Le bulletin d'analyse des accidents – document tout à fait officiel – indique, de son côté, qu'il y a eu, en 2013, 29% des accidents causés par l'alcool.

Soit un chiffre – malheureusement – stable, par rapport aux autres années.

Encore des rappels, aux Etats-Unis

Avalanche de rappels de voitures, depuis le début de l'année.

Et cela continue, par centaines de milliers.

Les derniers rappels sur le marché américain, depuis 3 semaines :

  • 285.000 Mercedes,

  • 520.000 Toyota,

  • 700.000 Ford,

  • 780.000 Chrysler ;

  • 2 millions 400.000 voitures, chez General Motors.

    Chez General Motors, c'est le 29ème rappel, depuis le début de l'année ; avec, au total, plus de 15 millions de voitures rappelées.

    Même à l'échelle des Etats-Unis, c'est un chiffre hallucinant !

     

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.