Cet article date de plus de sept ans.

Smartphones "de voiture" : solution économique, mais peu pratique

écouter (5min)
Ces nouveaux systèmes s'appellent "R-Link" chez Renault ; "Mirror Link" chez Peugeot, Citroën, Volkswagen ; "Intellilink" chez Opel. De plus en plus de constructeurs utilisent votre smartphone pour vous donner des informations…
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
 (Smartphone ©)

Depuis six mois, tous les constructeurs présentent leur système non seulement de connexion, mais aussi d’importation des contenus de votre téléphone portable dans votre voiture.

Comment ça se passe ?

Vous raccordez votre smartphone  par un câble  ou par bluetooth.

Et vous allez récupérer toutes ses données : ses contenus et ses applications.  C'est ça, qui est nouveau !

Vous allez donc pouvoir profiter de toutes les applications qui peuvent être utiles en voiture : le guidage, par exemple  et en plus de fonctions supplémentaires, dédiées à la voiture ; comme l'ordinateur de bord qui vous fournit les données de votre trajet : vitesse, consommation...

C’est en train de se répandre d'autant plus vite, car cela permet aux constructeurs de faire des économies : ils "offrent" un accès meilleur marché à des tas de fonctions.

Et ils suppriment l'option "GPS", sur les petites voitures : le GPS passera donc par votre smartphone.

A l'usage, c'est assez peu pratique

Plusieurs inconvénients :

  • ce n'est pas compatible avec tous les téléphones : il faut avoir un smartphone et un smartphone qui convient à votre voiture ;

  • il faut que vous soyez familiarisé avec ces nouvelles technologies – sinon, vous allez patauger ;

  • à chaque démarrage, ça oblige à attendre l’allumage et l’activation des applications, importées dans la voiture ; ça prend entre 20 secondes et une minute ;

  • le système utilise le smartphone en continu ; ce qui nuit à la longévité de sa batterie ;

  • et puis, le GPS disparaît dans des zones de non-réception du téléphone ;

    Enfin, j'ai essayé nombre de ces systèmes : il y a plus de bugs qu'avec les GPS intégrés.

Et puis, se pose aussi une question de sécurité...

Ces système font véritablement entrer le smartphone DANS l'univers de la voiture ;

A l'heure où tous les experts en sécurité affirment que le portable détourne l'attention du conducteur, comment justifier cette évolution ?

On ne peut pas d'un côté avoir une stricte interdiction d'utiliser le portable au volant  et dans le même temps, accepter des systèmes de conduite qui passent par ces téléphones !

Et sur certaines voitures, comme la toute nouvelle Renault Twingo, sur les versions de base, vous n'avez pas d'écran central : ça veut dire que tout passe par le téléphone.

Il est simplement "posé" sur un support, sur la planche de bord !

Mais c'est sur le tout petit écran de votre Smartphone, qu'il faudra suivre le guidage, et actionner les fonctions.

C'est plutôt dangereux ; mais c'est autorisé ; du fait que le téléphone n'est pas entre vos mains, mais qu'il est fixé sur la planche de bord !

Aberrant, bien sûr ! Il va falloir que la loi se clarifie.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.