Cet article date de plus de huit ans.

Salon de Pékin : jusqu'où va aller la Chine, dans l'automobile ?

écouter
C'est aujourd'hui qu'ouvre le salon automobile de Pékin. Un événement qui a maintenant une portée planétaire, tant la Chine est devenue importante, industriellement, et commercialement.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (©)

Le salon de Pékin est devenu d'une importance planétaire !
Depuis maintenant cinq ans, la Chine est, et le premier marché automobile – pour les ventes de voitures neuves ; et le premier producteur de voitures.
Tous les constructeurs du monde lorgnent vers la Chine ; au moins pour y vendre des voitures ; mais aussi – souvent – pour en fabriquer, sur place.
Ce Salon de Pékin – qui se tient en alternance avec celui de Shangaï – est devenu UN des grands salons du monde.
Le salon où, en tant que constructeur, il faut se montrer.

Un contexte industriel qui se redessine au niveau mondial

Cette nouvelle "donne" chamboule complètement le paysage de l'industrie automobile mondiale
Pour trois raisons :

  • la stratégie des constructeurs devient forcément davantage centrée sur la Chine. La Chine EST maintenant une donnée essentielle, dans la tactique de choix de modèles, de gamme, de vente, etc.
  • Ensuite, aujourd'hui, vous avez deux catégories de constructeurs, dans le monde : ceux qui sont actifs en Chine ; et qui vendent des voitures – en général par centaines de milliers. Ce sont des constructeurs qui se portent plutôt bien.
    Et les autres, les absents de Chine – ou ceux qui n'y ont qu'une place marginale : ils sont en moins bonne santé ; ou ils sont carrément fragilisés.
  • Et puis, tout cela profite aux marques de luxe : Audi, BMW, Mercedes – mais aussi Volvo, Jaguar, Land Rover ; et toutes les marques de très grand luxe : Porsche, Maserati, Ferrari, Rolls Royce.
Les marques bien implantées en Chine sont avantagées

Ceux qui réussissent en Chine ont vraiment un horizon plus dégagé, pour l'avenir, forcément !
Mais pas forcément pour très longtemps ! Car le gouvernement chinois a récemment annoncé que la proportion de voitures "totalement" chinoises vendues en Chine – qui n'est que de 30%, aujourd'hui (le reste est tenue par les marques européennes, américaines, japonaises) – devait être portée à 60%, dans les prochaines années.
Ce sera autant de moins pour les constructeurs non chinois, installés en Chine.

En Bref...

Le secteur automobile se féminise, en France !
Dans le secteur automobile, en France, la proportion de femmes atteint 27%, dans les conseils d'administration, selon une étude du cabinet Ethics and Boards !
C'est un record en Europe – et même dans le monde !

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.