Cet article date de plus d'onze ans.

Pneu, accélération, climatisation : ce qui fait flamber votre consommation d'essence

Votre budget carburant pèse lourd pendant vos vacances. Le carburant est très cher. Il faut éviter tout gaspillage, toute sur-consommation.
Article rédigé par Jean-Rémy Macchia
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
  (©)
Bien-sûr, en premier lieu, adoptez une conduite en souplesse

Vous évitez les accélérations brusques, les régimes de moteur poussés à des niveaux élevés, les freinages intenses qui dilapident toute l'énergie que vous avez consacrée à accélérer.
Donc : conduire avec beaucoup d'anticipation, des changements de vitesses souples, pas de nervosité.

Au-delà, il y a tous les petits "à-côtés", qui peuvent vous aider à ne pas consommer

Les barres de toit : si vous ne les utilisez pas  et que vous les laissez en place : 10% de consommation en plus, sur autoroute.
Et le coffre de toit, c'est encore 12% de plus.
Donc, pas d'hésitation : tout votre équipement de portage, lorsqu'il ne sert pas sur le lieu de vacances, vous le démontez !

Les pneus (leur pression) jouent un rôle, aussi

Les pneus sont à l'origine de 20% de la consommation générale de votre voiture, juste parce qu'en tournant sur le sol, ils frottent.

Ces 20% de consommation causés par les pneus, vous pouvez les optimiser, les réduire, avec quelques gestes simples :
 vérifier toujours la bonne pression ; sachant qu'un sous-gonflage, en plus d'être dangereux pour votre sécurité, car dégradant votre tenue de route, augmente votre dépense en carburant. Avec des pneus gonflés à la bonne pression, vous diminuez de 3% votre consommation, par rapport à ce que vous consommeriez, avec un manque de 500 grammes d'air.
Si vous les sur-gonflez de 300 grammes, vous pouvez encore gagner 2% de consommation. Cela sans aucun inconvénient pour votre sécurité.
Donc : 300 grammes de plus, c'est très bien, et très profitable !

La climatisation, aussi, fait consommer.

Elle augmente votre consommation, dans tous les cas : +3, +5% de carburant, ce n'est pas rien !
Mais rouler à plus de 100 km/h avec quatre vitre ouvertes, c'est – aussi  générer une sur-consommation. Car vous allez créer des remous d'air, qui freinent la voiture.
A 130 km/h, votre voiture avec toutes les vitres ouvertes  va engloutir 6% de plus de carburant. Soit davantage qu'avec la climatisation.
Sur autoroute, donc, n'ayez pas d'hésitation : clim branchée, ça n'a pas d'impact négatif sur votre dépense en carburant.
A moins de rouler toutes vitres fermées !

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.