Cet article date de plus de neuf ans.

Pluies diluviennes : comment conduire sans risque

écouter
La France est sous la pluie, ce qui complique beaucoup la conduite, pour les automobilistes ; et peut mener à la faute.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
  (©)

Ce week-end, un nombre surprenant d'accidents  et en particulier de sorties de route ; aussi bien sur petites routes, que sur autoroutes.
Manifestement, beaucoup d'automobilistes sont pris par surprise, sur ces chaussées totalement détrempées.
En fait, lorsque vous conduisez sous la pluie vous rencontrez trois risques.

Visibilité : en baisse, et parfois très forte !

Suivant le revêtement de la route, vous pouvez avoir des gerbes d'eau, qui éclaboussent ; et qui créent, en plus, un brouillard de gouttes, devant vos yeux.
Vous vous retrouvez avec aussi peu de visibilité qu'avec un vrai brouillard. Impératif absolu de réduire, beaucoup, votre vitesse.

Adhérence : divisée par deux, ou trois

Avec ces chaussées détrempées, l'adhérence de vos pneus – donc : de votre voiture – chute fortement. Cela entraîne une très forte diminution de la vitesse à laquelle vous pouvez passer, dans un virage avant de déraper. Et vos distances de freinage augmentent beaucoup.
Bien sûr, toutes les voitures modernes sont dotées d'aides électroniques : l'ABS ; l'ESP, pour éviter les dérapages.
Et, pourtant, j'ai vu, hier une Audi hyper récente – et archi bardée de systèmes électroniques – à l'envers, sur l'autoroute. Pourquoi ? Parce que, quand la route devient glissante, aucune aide électronique ne peut "re-fabriquer" de l'adhérence, pour la mettre "sous vos roues".
N'attendez pas l'impossible, de la technologie : si votre voiture doit déraper, parce que vous allez trop vite, par rapport aux conditions d'adhérence, RIEN ne peut la maintenir sur la route !
Et la perte de trajectoire survient très vite !

Un risque insidieux – et violent : l'aquaplaning.

Là, ce n'est plus un dérapage. Mais, carrément, vos pneus n'arrivent plus à évacuer l'eau de la chaussée, et ils vont passer au-dessus de la couche d'eau, qui recouvre la route.
A partir de ce moment-là, votre voiture "surfe" sur la chaussée. Cela veut dire qu'elle devient incontrôlable en trajectoire ; et impossible à freiner.
Elle n'a plus aucun contact avec le sol.
L'aquaplaning survient avec la vitesse. Et surtout si vous avez des pneus usés !
Et puis, une fois que l'aquaplaning est amorcée (une fois que vos roues ont décollé du sol), tout se passe très vite ; et il n'y a pas grand chose à faire ; sinon, attendre que les roues "renouent" avec le bitume ; et, en attendant, fixez votre regard sur la trajectoire que vous voulez garder. Et surtout pas sur l'obstacle !

En Bref...

Un utilitaire Nissan va bientôt en vedette, aux Etats-Unis
Le Nissan NV 200 a été retenu pour être le futur taxi de New-York, à partir de l'année prochaine – et cela pour une durée de 10 ans.
Et, en plus Nissan va le construire aux Etats-Unis pour le compte de General Motors. Il portera la marque Chevrolet.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.