Cet article date de plus de neuf ans.

Moteur arrière : le grand retour ?

écouter
La future Twingo va avoir un moteur arrière. C'était une architecture délaissée depuis des décennies par les berlines. Est-ce une bonne formule ?
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
  (©)

Au début de l'automobile, les voitures avaient un moteur à l'avant, et des roues arrière motrices.
Parce que c'était, techniquement, le plus simple. !
Certes, cela imposait d'avoir un "arbre de transmission",  entre le moteur – à l'avant – et les roues arrière, qui entrainaient la voiture.
La traction avant aurait été une meilleure solution ; mais donner aux roues avant le rôle, à la fois de tourner, et d'entraîner la voiture, c'était difficile !
Il était beaucoup plus simple d'avoir :

  • les roues avant, pour tourner ;
  • les roues arrière, pour faire avancer la voiture.
Pourquoi le moteur à l'arrière a-t-il parfois été adopté ?

Trois raisons à son apparition :

  • regrouper au même endroit le moteur, et les roues motrices ; donc : supprimer l'arbre de transmission (c'était plus simple ; et plus léger) ;
  • "mettre" du poids sur les roues motrices, pour éviter que les roues patinent, à l'accélération ;
  • permettre des formes plus aérodynamiques : sans moteur à l'avant, vous pouvez avoir un capot plus arrondi – et plus bas.
    C'est une architecture qui est apparue en Allemagne, en 1925 sur la marque Hanomag (la Kommissbrot) ; et qui a été reprise par Mercedes (130 H) ; puis, bien sûr, par la Volkswagen Coccinelle.
    D'ailleurs, aujourd'hui, la Porsche 911 – qui est la lointaine descendante des Coccinelle – continue à avoir un moteur arrière.
    C'est même sa marque de fabrique !
Une formule qui a ses limites...

Pour éviter que les roues patinent à l'accélération, le "tout à l'arrière" est la meilleure formule. Car vous avez du poids sur l'arrière !
En revanche, l'absence de moteur, à l'avant, fait que la voiture va être très peu adhérente, au niveau des roues avant.
C'est typique de toutes les anciennes voitures à moteur arrière : si vous arriviez trop vite dans un virage, la voiture avait tendance à aller tout droit ! Et une accélération dans le virage va entraîner au contraire un tête-à-queue.

Renault ressuscite la formule pour sa future Twingo

C'est, avant tout, pour des raisons de base technique commune, avec Smart ; parce que les Smart ont un moteur arrière.
C'est étonnant de voir Renault revenir à cette architecture.
Mais il faudra juger sur pièce !

En Bref...

La Slovaquie, championne mondiale de la production automobile
A la question : "quel est le pays du monde qui produit le plus de voitures, par rapport à sa population ? La réponse est : la Slovaquie !
Bien sûr, le Japon, les Etats-Unis, la Chine produisent énormément de voitures.
Mais, par rapport au nombre d'habitants, c'est la Slovaquie qui détient le record mondial : 171 voitures produites, par an, pour 1 000 habitants ! Le double de l'Allemagne.

Offensive chinoise aux Etats-Unis et en Bulgarie
La marque automobile chinoise BYD débute la construction d'une usine de bus électriques, en Californie ;
et une autre en Bulgarie.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.