Cet article date de plus de sept ans.

L'acier en automobile : il a encore de beaux jours devant lui

écouter
L'acier, dépassé aujourd'hui en automobile ? Pas si sûr. Les voitures de demain feront toujours beaucoup appel à ce matériau, qui est pourtant très ancien
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (©)

Pendant des années, il a été question de plastiques ; de fibres de verres ; puis de carbone, dans l'automobile.
Et finalement, l'acier reste le composant n°1 – et de loin – des carrosseries.
Et il risque même de le rester encore très longtemps.

Notre invité : Benoit Abadie , responsable de l'ingénierie véhicule, chez Renault.

Les questions posées :

Vous dites même que l'acier a encore de belles années, devant lui ?Et tous ces matériaux alternatifs – plus légers – qu'on voyait détrôner l'acier – j'ai parlé de plastique, de carbone, mais i y a aussi, tout simplement, l'aluminium – ils ne sont pas assez "bons", pour remplacer l'acier ?Aujourd'hui, on ne parle plus d'un acier. Mais il existe plusieurs sortes d'acier ?Et puis, bien sûr, les choix techniques sont confrontés à des réalités de coût : l'acier – même les aciers "techniques" – ne coûtent pas si cher ?Renault a été LA marque de grande diffusion qui a le plus fait appel à des plastiques – les boucliers de la Renault 5 (dès 1972 !), la carrosserie des 3 premières générations d'Espace, les ailes avant des Scénic, des Clio. Mais ce n'est pas une tendance qui progresse encore, aujourd'hui...

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers L'auto

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.