Cet article date de plus d'onze ans.

Fatigue au volant : comment la sentir arriver, et la combattre

Vous êtes peut-être peu habitué aux longues étapes en voiture. Si c'est le cas, le fait de rouler longtemps, lorsqu'il fait chaud, va accentuer votre fatigue. Sous toutes ses formes.
Article rédigé par Jean-Rémy Macchia
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min
Franceinfo (Franceinfo)

Il existe plusieurs sortes de fatigue. Toutes, plus ou moins insidieuses car elles arrivent progressivement, sans que vous les identifiez.

  • La fatigue physique – l'ankylose – qui engourdit votre nuque, rend vos bras plus pesants.
  • la fatigue "mentale", qui fait que vous peinez à rester concentré sur la route.
  • et puis, la somnolence, tout simplement !
    Même en plein jour, très fréquente, avec la chaleur de l'été !
    C'est sûr que les trajets sur autoroute, monotones, génèrent davantage d'assoupissement.
    A ce titre, méfiez-vous de l'utilisation trop prolongé des régulateurs de vitesse : ils favorisent la baisse de vigilance !
    Et puis, il y a tout ce qui peut contrer vos rythmes naturels.
    Si vous envisagez des départs très tôt le matin,  pour "rouler à la fraîche", pour éviter les bouchons, cela va occasionner plus ou moins de perturbations, par rapport aux cycles naturel de votre sommeil. Avec un impact sur la "qualité" des phases d'éveil.
    Si vous sentez, lorsque vous vous levez très tôt, que vous êtes nettement plus vulnérable à la fatigue, et ça arrive à de très nombreuses personnes, ne forcez pas la nature : remettez vos horaires de départ à plus tard !
    D'autant que, si vous vous mettez à rouler de nuit, il faudra compter avec une fatigue supplémentaire : la fatigue visuelle. Donc : respectez, au mieux, vos rythmes naturels.
Les signes annonciateurs de la fatigue existent !

De l'engourdissement au niveau de la nuque, des picotements dans les yeux, la nécessité ressentie de recaler constamment votre position au volant : tout cela doit vous inciter à vous arrêter.

Comment combattre la fatigue, quand elle est là ?

Aucune solution miracle ! Ni le café, ni la cigarette, ni la musique à fond dans la voiture. Tout ce que vous pourriez faire pour contrer la fatigue, tout en continuant à conduire, n'a qu'un effet de très courte durée : la fatigue reprend toujours le dessus !
La seule solution : c'est la pause ! Vous arrêter. Surtout : sortez de voiture ; marchez un peu à l'air libre ! Faites quelques mouvements physiques.
Et, après au moins 15 minutes, vous repartez !

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.