L'auto, France info

Des pneus spéciaux, pour les voitures électriques

Malgré leur apparence inchangée, les pneus montés sur les voitures électriques sont spécifiquement mis au point, pour ce type de propulsion...

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Beaucoup de choses différencient les des pneus habituels !
D'abord, une voiture électrique est par définition très silencieuse. Tous les bruits qui ne sont plus masqués par le moteur vont donc remonter.
Et il est un bruit particulièrement désagréable, c'est ce "fameux" bruit de "roulement", qui provient du contact du pneu, avec la chaussée. Ce bruit va devenir particulièrement présent, dans une voiture électrique.
Il faut donc travailler davantage le pneu, pour diminuer au maximum cette remontée sonore, qui est forcément désagréable.

Et puis, il faut que ce pneu soit économique

Il faut que ce pneu aide la voiture électrique à peu consommer d'électricité !
Car le simple fait qu'un pneu tourne sur la chaussée, crée un frottement, qui absorbe une quantité d'énergie, et la gaspille.
Energie qui provient évidemment de votre moteur, et qui est dilapidée sans contrepartie, juste parce que le pneu frotte sur le sol, et qu'il a tendance à freiner la voiture.
Il faut donc réduire cette résistance au roulement.
Cela se fait déjà, sur les pneus conventionnels ; sur les voitures électriques, qui ont un énorme problème d'autonomie, ce point va devenir encore plus important.

Il faut aussi des pneus particulièrement résistants

Le moteur électrique donne toute sa puissance au démarrage, dès la vitesse "zéro". La voiture électrique est donc une voiture nerveuse.
Et il ne va pas falloir que le pneu s'use, à cause de ces accélérations.
Au final, pour combiner toutes ces caractéristiques, le pneu pour voiture électrique va être un pneu sacrément évolué.

En Bref...

Trémery, l'usine qui produit le plus de diesels au monde !
L'usine de Trémery, qui appartient à PSA, détient le record de production quotidienne de moteurs diesels.
Elle fournit des moteurs à Citroën et Peugeot mais aussi à Ford, Mazda et Volvo.

Une baisse des bénéfices, chez Mercedes
Mercedes revoit à la baisse ses prévisions de bénéfices : 6%, au lieu de 9% l'an dernier. Ce qui reste exceptionnel !
Et ce "recul" n'a rien d'inquiétant : il dû aux bonnes ventes de Classe A, et Classe B. Ce sont des modèles plus petits et sur lesquels Mercedes fait moins de bénéfices que sur les grosses berlines.

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)