L'auto, France info

Aston Martin : l'année du centenaire

Cette année, un centenaire : celui de la marque Aston-Martin. Une marque britannique très "sélect", qui a vécu et survécu à travers de nombreuses tourmentes...

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(©)

Aston-Martin, marque britannique très "sélect".
Pas dans le registre des Rolls-Royce, qui étaient plus luxueuses ;
ni des Jaguar; moins chères.
Mais des voitures qui ont toujours cultivé la performance et la sportivité.

Une histoire particulièrement mouvementée

Naissance en 1913, donc.
Lionel Martin remporte une course à Aston Clinton, pas très loin de Londres. D'où le nom de : "Aston Martin".
D'emblée, c'est une marque tournée vers le sport. Et, d'emblée, elle va se "spécialiser" dans les faillites : premier sauvetage financier, déjà, juste après la première guerre mondiale.
Et, dès 1925, première vraie faillite (il y en aura six, au total).

Des origines dans la performance, et dans le sport

La première Aston est conçue pour concurrencer Rolls-Royce.
Elle atteignait 115 km/h – ce qui est exceptionnel, en 1913 !
D'ailleurs, Aston Martin va battre de nombreux records.
Comme, en 1922 : dix records de vitesse – dont celui, sur 16 heures, de 125 km/h !
Et Aston va briller en compétition.

Les années 50-60, "grande période" d'Aston Martin

Aston Martin est alors reprise par un industriel anglais : David Brown.
C'est lui qui va baptiser tous les modèles Aston de ses initiales : "DB" – présentes encore aujourd'hui.
Et c'est là que les Aston vont devenir mondialement connues : les DB2, DB4, DB5 – qui sont aujourd'hui les voitures de collection parmi les plus prisées, dans le monde !
Dont la fameuse DB5 de James Bond, dans "Goldfinger", avec ses mitraillettes dans les pare-chocs, son système pour répandre de l'huile sur la chaussée, pour faire déraper ses poursuivants, et son siège éjectable !
Aujourd'hui, Aston Martin se porte très bien : la marque est connue dans le monde entier.
Et sa production n'a jamais été aussi importante.

 

Cette incroyable berline,
aux angles vifs, a été produite par Asotn Martin entre 1976 et 1985. elle a été
la première voiture du mponde à avoir un tableau de bord digital, avec des
LED.
(photo Aston
Martin)

En Bref...

Toujours de grosses surcapacités des usines automobiles, en Europe de l'ouest
32% de surcapacité, en moyenne.
C'est-à-dire que il y a 32% de capacités de production, qui ne sont pas utilisés, dans les usines automobiles européennes, actuellement.
Mais ce chiffre moyen ne veut pas dire grand-chose.
Les marques "Premium" allemandes ont des usines qui tournent à quasiment 100% de leurs capacités.
Tandis que Opel, Ford et, surtout, Fiat et Renault ont certaines usines qui descendent à 50% d'utilisation.

Les gros pick-up déclinent, aux Etats-Unis
Ces gros engins – assez basiques – qui historiquement, se sont toujours bien vendus, aux Etats-Unis, régressent, dans les ventes, depuis le début de la crise, en 2008.
Même si un de ces gros pick-ups – le Ford F 150 – demeure le n° 1 des ventes, aux Etats-Unis.

(©)