L'auto, France info

Appellation des voitures : les prénoms font recette !

La recherche du nom des voitures répond à des recherches poussées. Mais il y a des modes et de nouvelles tendances chez les constructeurs pour baptiser leurs voitures.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(Karl, c’est le petit nom trouvé par Opel, pour sa future berline citadine © Opel)

De plus en plus, les constructeurs recherchent, pour leurs voitures, des appellations qui ont des connotations presque affectives.

Jusqu'ici, nous étions dans l'exploitation d'un système, d'une "recette", obéissant à une logique : les nombres à trois chiffres, pour Peugeot, avec un "zéro" central (en fait, un trou, pour faire passer la manivelle avec laquelle on démarrait le moteur).

Chez Volkswagen, des noms de vents : Sirroco,, Passat (ça veut dire "Alizé, en Allemand), Santana (un vent chaud, en Californie), etc.

Chez Honda, des noms de musique : Jazz, Concerto, Quintet, et autres.

Et les constructeurs axent leurs recherches sur des noms faciles à prononcer dans toutes les langues ; et qui sonnent bien, quel que soit le pays où vous vous trouvez (les "meilleures" voyelles, ce sont les "a", et les "o").

Des noms parfois inventés de toute pièce

La plupart du temps, les noms des voitures ne veulent strictement rien dire ; comme les anciennes Solara, ou Tagora, chez Simca / Talbot ; ou la Laguna, chez Renault.

Et puis, il y a cette fameuse tendance, maintenant, de trouver des noms plus touchants, à caractère humain.

Et qu'est-ce qu'il y a de plus humain qu'un prénom – avec toute la charge affective, émotionnelle qu'il peut contenir ?

Renault a choisi Mégane, il y a 20 ans, pour sa berline de milieu de gamme.

Récemment, Zoé, pour la petite Renault électrique (ce n'est d'ailleurs pas du goût de tout le monde qu'un prénom humain soit utilisé, "détourné", pour désigner un produit industriel).

Et puis, il y a Opel, qui a lancé l'Adam. Adam, c'est le prénom du fondateur de la marque : "Adam Opel".

Et, dans quelques mois, Opel va lancer une petite voiture, qui va s'appeler "Karl".

Karl, comme l'un des fils du fondateur d'Opel.

Les prénoms ? un "filon" déjà bien expoité par les cosntructeurs

"Jouer" avec les prénoms, pour baptiser une voiture, ce n'est pas non plus absolument nouveau.

Dans les années 70, un industriel français avait lancé une magnifique berline de très haut de gamme ; il l'avait appelée "Monica", pour faire plaisir à sa femme – Monique.

Il y a même eu une Cadillac "Jacqueline" – exemplaire unique d'un magnifique coupé de 1961 ; qui était destiné à Jacky Kennedy, la femme du président Kennedy.

(Cette voiture a été dessinée par Pininfarina, pour la femme du Président Kennedy (Jacky Kennedy)©)
Cette Cadillac a été dessinée par Pininfarina, pour la femme du Président Kennedy (Jacky Kennedy)
(Cette voiture a été dessinée par Pininfarina, pour la femme du Président Kennedy (Jacky Kennedy)©)

Il y a eu Dino, créé par Ferrari ; en hommage à son fils Dino, qui était mort quelques années auparavant.

Et la marque Mercedes !

C'était le prénom de la fille de l'importateur de la marque sur la Côte d'Azur (la marque s'appelait d'abord Daimler).

Et "Giulietta", chez Alfa Romeo

Un petit clin d'œil à Romeo : Romeo, et Giulietta  et Juliette ; une histoire d'amour légendaire !

(Karl, c’est le petit nom trouvé par Opel, pour sa future berline citadine © Opel)