L'auto dimanche, France info

Verso, le monospace de Toyota

On croyait les monospaces en perte de vitesse. Mais Toyota persiste et signe.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(©)

Vous qui circulez en ce dimanche de Pâques à bord de votre
monospace, avec ou sans votre famille, vous êtes peut-être jaloux des 4X4, des
crossovers que vous croisez sur la route.

Plusieurs raisons ont été avancées au succès des vrais faux
4X4 dans le monde, notamment le fait qu'ils donnaient un vernis d'aventure à
leurs occupants. Mais les monospaces n'ont pas dit leur dernier mot.  Ils
représentent toujours 10% des ventes automobiles en France et en Europe. Le
temps des enfants prescripteurs n'est peut-être plus là, mais ce sont
toujours des véhicules pratiques et fonctionnels.

Ainsi le Toyota Verso a été conçu pour l'Europe, mais il
était trop terne. La dernière mouture sort du centre de style de Sophia
Antipolis près de Nice. Le Verso en ressort dynamisé et remusclé. Les passages
de roues sont soulignés, le capot et les portes nervurés. Bref, ce n'est plus
un instrument pratique mais également un objet de désir. D'autant qu'à
l'intérieur, la modularité est remarquable et les rangements bien pensés. La
conduite est douce avec des cadrans ronds au sommet de la planche de bord,
décalés vers le conducteur. Mais surtout, la nouveauté de ce Verso, c'est le
moteur diesel de 1.6 litre et 112 chevaux qui vient de chez...  BMW.

Une coopération germano nippone qui n'est pas nouvelle. "S'il
y a quelques années Toyota équipait des véhicules BMW, il nous a semblé
opportun de coopérer avec un constructeur dont les motorisations sont unanimement
reconnues comme étant performantes
", indique Pascal Ruch, le PDG de Toyota
France.

A un moment où le diesel n'a pas bonne presse, il faut
saluer ce petit moteur très sobre : moins de 5 litres au 100 et silencieux,
qui permet une conduite coulée et un bonus-malus neutre.

D'ailleurs la coopération avec BMW va se poursuivre si
l'on en croit Michel Gardel le vice-président de Toyota Motors Europe : "On
a d'autres accords avec BMW, notamment sur la pile à combustibles, sur les
matériaux qui permettent d'alléger le poids d'un véhicule et puis aussi sur les
batteries lithium
."

Le Verso se négocie autour de 26.000 /28.000 €. Comptez 700€
de plus pour la version 7 places. Pas plus longue. Ça n'en fait pas une icône de
la mode pour autant, mais le sérieux de la fabrication Toyota et les 3 ans de
garantie, ça peut compter dans un créneau où règnent toujours les Scénic,
Picasso et autres 3008.

(©)