Cet article date de plus de huit ans.

Quand le monospace Picasso s'agrandit

écouter (5min)
Si ce n'était que l'histoire d'un monospace, en l'occurrence le Citroën C4 Picasso, qui gagne deux sièges pour passer à sept sièges, ça ne vaudrait sans doute pas une chronique automobile. Mais le C4 Grand Picasso a d'autres atouts. 
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (©)

Plus qu'un aggrandissement, une petite révolution ! Le Citroën C4 Picasso gagne deux sièges pour
passer à sept sièges. Il grandit de 17 cm pour atteindre une longueur
somme toute raisonnable de 4,60 m. Certes, les deux sièges supplémentaires sont
escamotables dans le plancher du coffre et serviront au choix à des adultes
pour des trajets courts, ou à des enfants pour les trajets de plus de 100 km.
C'est la loi du genre.

Mais Citroën ne s'est pas contenté de rallonger son
monosopace vedette, il en a aussi écarté les roues , ce qui permet de
transformer l'habitacle en véritable loft.

Autre attention, les portes sont
plus longues et les sièges du deuxième rang s'escamotent aisément pour permettre
d'accéder aux sièges tout à l'arrière sans être spécialiste de l'escalade ou de
la varappe. Et puis au deuxième rang, il y a ces 3 sièges de taille égale
presque aussi confortables que ceux de l'avant, et qui coulissent d'avant en
arrière avec des dossiers inclinables et même d'écran dans les appuie-têtes pour
600 € de plus.

Alors est-ce que les enfants vont redevenir prescripteurs pour
contrer la tendance des vrais faux 4X4 au détriment des monospaces ? 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.