L'auto dimanche, France info

Les moteurs essence des petites voitures

La France, au nom des rejets de CO2, privilégie les moteurs diesel depuis deux bonnes décennies. C'est vrai qu'ils consomment moins que les moteurs essence mais si, à la pompe, le diesel coûte moins cher que le super sans plomb, c'est parce que l'Etat le taxe moins.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Pour ce bénéfice sur le budget carburant, les Français occultent totalement le surcoût à l'achat et l'entretien plus coûteux d'une voiture à gazole. Or pour la plupart des conducteurs un kilométrage de moins de 20.000 km par an, ne leur permettra pas d'amortir leur voiture. D'autant que se profile à l'horizon la perspective d'un réalignement des prix du gazole sur le sans plomb.

Voilà qui remettrait en selle les petits moteurs à essence bien plus propres à la sortie de l'échappement que les diesels  : pas de particules ni de fumées noires, pas de Nox (ces oxydes d'azote irritants pour les bronches). Et ils sont devenus beaucoup plus sobres. C'est particulièrement vrai pour les nouveaux trois cylindres essence qui apparaissent sous les capots des nouvelles Ford, notamment la Fiesta, de la Renault Clio, de la Peugeot 208 et de la Citroen C3, les modèles les plus vendus en France.

Chez Ford, le 3 cylindres s'appelle Ecoboost. Il développe 100 chevaux avec turbo pour 1 litre de cylindrée. Chez Renault, le moteur est un 900 cm3 et il développe 90 chevaux. Chez Peugeot et Citroen en revanche, le moteur est un 1.200 cm3 mais il ne possède que 82 petits chevaux. Qu'est ce qu'on reprochait aux moteurs essence ? Leur gourmandise en carburant et leur manque de souplesse à bas régime. Rien de tout cela avec ces 3 cylindres : consommation 6 litres pour le Ford et le Renault. Quelques gouttes de plus pour le PSA.

En ville, même si les 3 cylindres français sont un peu moins enjoués que celui de la Fiesta, ils sont silencieux et plutôt agiles pour les relances. Sur route, c'est encore Ford qui prend l'avantage avec un réel agrément de conduite et des reprises très vives, mais ce n'est pas une voiture de sport. Les françaises sont un peu derrière, à cause de boîtes de vitesse trop longues, mais la Clio, comme la 208 sont très douces à conduire relax et elles reprennent l'avantage de la sérenité, grâce aussi à leur surpension de velours. Ce qui n'est pas le cas de la Fiesta.

La Ford se rattrape sur les équipements électroniques . Certes, son écran GPS est trop petit et trop loin du conducteur, alors que la Clio a une tablette tactile, mais elle freine toute seule dans les bouchons et on peut paramétrer la clé de contact afin que la voiture ne dépasse pas 100 km/h par exemple ce qui permet de la prêter pour la soirée à un de ses enfants avec l'esprit plus tranquille. C'est le système "keyless go".

Sur ces petites polyvalentes, on aurait aimé une boîte automatique . Ce n'est pas encore à l'ordre du jour, comme si les constructeurs s'étaient donné le mot pour mettre toujours plus d'électronique embarquée et garder des boîtes mécaniques et des pédales d'embrayage d'un autre âge.

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)