L'auto dimanche, France info

Le 4L Trophy, l'anti Dakar

Le 4L Trophy, c'est l'anti Dakar. Certes, c'est un rallye qui réunit des centaines de participants et qui part de France pour arriver en Afrique, en l'occurrence au Maroc. Mais c'est la seule ressemblance.

(©)

Le 4L Trophy ne fait courir que des 4L. Oui, des
antiquités Renault que la Régie de l'époque a sorti en 1962 pour succéder à la
4CV. Cette grand-mère automobile n'a rien à voir avec un 4X4 sophistiqué. C'est
une traction-avant un peu haute sur pattes, avec un moteur de 800 cm3 et une
finition très spartiate. Et ceux qui les conduisent ne sont pas non plus des
pilotes de rallye. Ce sont des étudiants de 18 à 28 ans. La compétition n'est
d'ailleurs pas une course de vitesse, ça ne rimerait à rien, mais une course
d'orientation. C'est celui qui parcourt le moins de kilomètres, en pointant
bien sûr aux différents points de contrôle, dans les dunes et dans l'Atlas, qui
gagne. Et au départ mercredi prochain, ils vont être 1.400 équipages, donc 1.400 4L et
2.800 concurrents, répartis entre le Futuroscope de Poitiers et Saint-Jean-de-Luz.

Autre obligation, chaque équipage doit apporter au moins 50
kilos de fournitures scolaires et sportives aux enfants du sud marocain
. Les
précédents 4L Trophy ont permis de construire 3 écoles et 3 blocs sanitaires,
de creuser des puits, etc. C'est autant une entreprise
humanitaire qu'une aventure.

Départ mercredi 13 février, arrivée prévue le dimanche 24 février à
Marrakech.

(©)