L'auto dimanche, France info

La voiturette électrique peine encore à séduire

On avait cru les voitures électriques enfin catapultées par le succès de la Renault Zoé, la première auto entièrement conçue dès le départ pour une traction 100 % électrique. Succès trompeur. Les 2.800 exemplaires vendus les premiers mois sont retombés comme un soufflé.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(©)

Plus de 1.000 exemplaires vendus au mois de mars . 483 en mai,
une chute de 60% . Le groupe Renault demeure toutefois leader du segment des
voitures électriques puisque 124 Nissan Leaf ont également trouvé preneur.

Et que dire des autres
constructeurs
? Bolloré peine à vendre sa Bluecar aux particuliers, même si
Autolib, la bluecar en libre service est un succès qui va s'exporter à Lyon et
à Bordeaux, pour commencer.

Restent les électriques sans
permis
, accessibles dès 16 ans. Certains constructeurs de voiturettes y ont vu
une opportunité. Denis Astagneau a donc pris le volant de l'e-Aixam coupé. Et pour ceux qui
s'imaginent que l'électrique n'est que calme et volupté...il vaut mieux la tester.

Évidemment, on n'entend que la légère
rumeur du moteur électrique, mais par contre, les bruits de roulement, les chocs
de suspension sur la moindre bouche d'égout et les grincements du mobilier
de l'e-Aixam
sont bien là. Et encore, on n'est qu'à 45 km/h, la vitesse maxi de l'engin.
Autant dire que même en ville, on a intérêt à rester sur la file de droite.

Impossible de régler la hauteur du volant, ni le dossier du
siège conducteur

D'accord, c'est une voiturette
fabriquée loin des standards de Renault
ou Peugeot . Les assemblages sont loin
d'être parfaits, les matériaux font toc toc . Et les équipements sont
réduits : impossible de régler la hauteur du volant, ni le dossier du
siège conducteur. Et pourtant c'est ce que l'on fait de mieux en matière de voiturette.
D'ailleurs, le coupé a un coffre décent, ce qui n'est pas le cas dans tous les
quadricycles de cette catégorie, dont Aixam, soit dit en passant, est le leader
en Europe.

Et tout cela à un prix qui laisse songeur  : de 14.600
€ à 17.000 € pour la finition GTI avec freinage ABS. Vous me direz, avec le
bonus écolo, ça reste raisonnable. Erreur, les voiturettes n'y ont pas droit.
Ce qui fait que votre Aixam vous reviendra plus cher qu'une Twizzy ou même une
Zoé. Même en comptant la location de batterie à 49 € ou 61 € par mois suivant
le kilométrage.

Certes, l'autonomie est
annoncée à plus de 100 km et il ne faut que trois heures et demie pour faire le
plein d'électricité sur n'importe quelle prise de 220 volts. Mais on a connu
des punitions moins dures pour des conducteurs qui n'auront pas le droit de
sortir des villes, ni même de monter sur le périphérique.

(©)