Cet article date de plus de neuf ans.

La renaissance de Land Rover

écouter
La commission de terminologie qui s’occuppe spécifiquement des termes de l’automobile a de gros soucis. Les termes anglo-saxons qu’adore le marketing abondent et il est parfois trop tard pour les remplacer par des termes français.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Franceinfo (Franceinfo)

Mais il y a encore de l’espoir pour SUV, sport utility vehicle qui désignent
les nouveaux petits véhicules tout chemins, que l’on pourrait remplacer par
TTL, tout terrain de loisir. Après tout VTT a bien supplanté moutain bike pour
les vélos.

Tout cela pour dire que même Land
Rover, le pape du Tout terrain, innove encore. Celui qui avait remplacé le Land
des baroudeurs par le Range des gentlemen farmers, se distingue avec un
véhicule qui fait tourner les têtes : le Range Evoque.

Comme sur un coupé, on a abaissé
le toit et réduit les vitres, sauf le pare-brise, à l’état de meurtrières,
surtout à l’arrière. Tant pis pour les passagers claustrophobes et pour la
taille du coffre. Pour le reste, c’est un mini range sous la ligne de caisse
avec une calandre imposante, des grandes roues et des phares félins qui vous
font de l’œil. Si l’Evoque avait concouru au titre de plus belle voiture de
l’année, il aurait eu toutes ses chances.

Sa taille est réduite par rapport
au Range. 4,35 m c’est à peine plus long qu’un Dacia Duster, mais c’est quatre fois
plus cher… C’est comme ça, même s’il est passé sous contrôle indien, Tata
Motors, Range n’a jamais soldé ses modèles. Rien à moins de 33.000 €. Et
encore, c’est un trois portes avec deux roues motrices seulement. Quelle idée de
commander une traction avant chez Range Rover. Autant prendre un coréen trois
fois moins cher. Oui, mais ainsi ce sont les jeunes urbains que l’Evoque compte
bien conquérir.

Il n’empêche, c’est dans la
difficulté et en quatre roues motrices que l’Evoque donne sa pleine valeur. Suivant le terrain, il
suffit de mettre le bouton en face du repère adéquat : sable, rocher,
boue. Personnellement, sur un chemin enneigé des Alpes tyroliennes, je l’ai mis
sur neige. Et avec des pneus hiver, on grimpe les raidillons comme une fleur.
La technologie de Range sur le tout terrain est vraiment magique.

Mais sur route, hiver comme été,
ce n’est pas mal non plus. Bien mieux que le Range ou le Discovery. Et bien
moins gourmand, surtout avec le 4 cylindres diesel d’origine Peugeot Citroën.
Pas de malus. Le deux litres essence de 240 chevaux lui écope de 1.600€ de malus. Alors
autant le prendre avec toutes les options, une moquette épaisse comme au Ritz
et des sièges en cuir Connoly. Et l’addition peut alors monter au-dessus de
60.000 €. C’est à peine le prix du gros Range…

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.