Avoir un jeu vidéo en main, est-ce bientôt fini ?

écouter (3min)

A l'image de ce qu'on connu les industries du film et de la musique, les supports physiques du jeu vidéo tendent à disparaître. 

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Le jeu vidéo, sur des supports physiques, bientôt fini ? Illustration. (France 3)

Les derniers bilans financiers des industriels du jeu vidéo communiqués récemment le démontrent encore un peu plus, les ventes de jeu vidéo sous format digital gagnent chaque année, au détriment des supports physiques. Une stratégie commerciale de l'industrie autant qu'une question d'usage pratique. Éclairage avec Brice N'Guessan, directeur de la rédaction de Jeux Vidéo Magazine.

franceinfo : Avoir un jeu vidéo en main, est-ce que c'est bientôt fini ?

Brice N'Guessan : Disquettes, cassettes, cartouches, CD, DVD, Blu-ray depuis le début des jeux vidéo, le support physique a toujours été un maillon essentiel dans l’industrie. Mais oui, les ventes de jeux physiques ne cessent de décroître. Une tendance qui a connu une forte accélération avec la crise du Covid et les multiples confinements, mais il serait trop simple de penser que ce changement de consommation est le simple fait d’une crise sanitaire.

Oui, il y a toute une stratégie numérique pour séduire les joueurs ?

Il y a plusieurs méthodes. Tout d’abord, comment vous convaincre de télécharger des jeux en numérique ? Technique la plus simple, en les rendant gratuit à l’image du célèbre jeu Fortnite qui a pourtant rapporter à son éditeur plus de 10 milliards d’euros.

Comment ? Tout simplement en proposant du contenu additionnel payant. Des nouvelles tenues ou accessoires pour votre personnage et c’est 15 euros dépensés. On appelle ce type de jeu des Free to play et leur particularité c’est qu’il n’y a jamais de fin. C'est l’occasion pour les éditeurs de toujours proposer du contenu additionnel payant dans la durée.

Autre stratégie qui se passe de la vente de support physique, c'est l'abonnement ?

Encore une fois, c’est votre porte-monnaie qui est visé pour vous faire économiser de l’argent avec des offres d’abonnements à la Netflix, afin de bénéficier d’un grand catalogue de jeux à moindre frais. Xbox a lancé la grande offensive il y a cinq ans avec le Game Pass qui propose aujourd’hui 300 jeux à partir de 10 euros par mois. Une formule qui fait des émules, PlayStation lancera le 22 juin prochain une nouvelle offre à partir de 14 euros pour accéder à 400 jeux.

Beaucoup de jeux disponibles pour pas cher, est-ce que c'est viable sur le long terme pour cette industrie ?

Cette semaine, le vice-président de Microsoft a estimé que le modèle du jeu par abonnement devait être manié avec précaution, rappelant que Spotify qui permet d’écouter de la musique par abonnement a contribué à diviser par deux les revenus de l’industrie. Néanmoins, je voudrais préciser que ni Netflix ni Spotify ne proposent de contenus additionnels payants. C’est la grande différence avec le jeu vidéo qui a d’autres sources de revenus.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.