Jardin, France info

Pomme Ariane et gelée de fuchsia

Claude Bureaux répond aux auditeurs, aujourd'hui à Germain de Langeac en Haute-Loire et à Henriette de Paris dans le XVIIIe. Germain a des soucis de récolte avec ses pommes farineuses et Henriette se demande si on peut vraiment déguster les fruits des fuchsias.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(© Fotolia)
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

 Germain m’écrit : chaque année, je récolte des pommes farineuses et pourtant la pomme Ariane que je récolte est réputée pour être juteuse, croquante et acidulée.

 

Germain, je pense que votre sol est un peu trop acide. Ce qui entraîne une moindre fermeté de la chair des pommes qui deviennent alors farineuses et se conservent moins longtemps.

Apportez dès maintenant de la chaux au sol, à l’aplomb de la ramure.

Si vous possédez de la cendre de bois, il est possible de l’épandre au pied du pommier, à raison de 250g environ par m2.

En jardinerie n vous pouvez vous procurer du carbonate de chaux associé à des algues marines. Il a l’avantage de rendre le sol moins acide tout en stimulant la vie microbienne. Cela fera également un bon apport de magnésium, essentiel pour une bonne fructification.

Un amendement minéral naturel à base de roche calcaire broyée, que l’on nomme dolomie, est recommandé par les jardiniers qui cultivent en bio, cependant il a une action plus lente que le carbonate de chaux.

Le lithothamne d’origine marine est également très riche en calcium et en magnésium. Mais son utilisation au jardin est actuellement contestée par les défenseurs de l’environnement. La récolte immodérée du maërl qui a pour origine une algue rouge de l’Atlantique et de la Méditerranée, au thalle (tissus végétal) incrusté de calcaire, risque de poser des problèmes à l’équilibre du milieu et à la biodiversité marine.

(© Fotolia)

Henriette m'écrit : j’ai dégusté récemment de la gelée de fuchsia et je m’étonne que les fruits de cette magnifique plante à floraison estivale soient comestibles.

Henriette, certaines espèces de fuchsias ont effectivement quelques qualités fruitières culinaires. Les fruits des fuchsias sont bien sûr comestibles mais tous n’ont pas de trop grandes qualités gustatives. Les fuchsias regia et procumbens ont de gros fruits noirs oblongs au goût citronné.

La variété regal a de nombreuses baies qui à maturité, juillet, août et parfois jusqu’en octobre, se savourent crues ou entrent dans la composition de délicieuses gelées ou confitures.

Vous pourrez vous procurer ces fuchsias en jardinerie ou auprès des pépiniéristes-collectionneurs dans les fêtes des plantes de printemps.

Il faut également savoir que la multiplication de ces plantes ligneuses est facile par bouturage en juin ou en août.

La culture est assez aisée dans un sol humifère et bien drainé. Mais attention, la production des fruits est peu abondante et n’est pas régulière. Il vous faudra au moins une vingtaine de potées en culture pour assurer une petite production de confiture ou de gelée.

(© Fotolia)