Jardin, France info

Jardin. Installer des mangeoires et bien nourrir les oiseaux en hiver

C’est le moment d’installer des mangeoires pour aider les oiseaux à résister au froid.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Un rouge-gorge et une mésange bleue se nourrissent dans un jardin en hiver. 
Un rouge-gorge et une mésange bleue se nourrissent dans un jardin en hiver.  (EDUCATION IMAGES / UNIVERSAL IMAGES)

Dans les jardins, la nourriture se fait rare. Moins de vers, moins de graines à becqueter. Les vieux oiseaux sont évidemment les plus fragiles et ils ont besoin de nous pour rester en forme.

Mais tous les oiseaux ne mangent pas exactement la même chose. Le rouge-gorge, l’Accenteur mouchet, apprécient des graines fines. La mésange bleue,  la mésange charbonnière, le bouvreuil, le gros-bec casse-noyaux aiment bien le tournesol. Le merle et la grive se régalent de pommes et de poires.

Une mangeoire (La Cabane au piaf) et son toit végétalisé par le pépiniériste Franck Poly (Sempervivum et Cie). Utile et joli !
Une mangeoire (La Cabane au piaf) et son toit végétalisé par le pépiniériste Franck Poly (Sempervivum et Cie). Utile et joli ! (ISABELLE MORAND / RADIO FRANCE / FRANCE INFO)

Du gras en self-service 

Tous ou presque viennent se servir dans de la couenne de lard ou des boules de graisse qu’il est facile de fabriquer soi-même, comme l'explique Bruno Dulong, créateur de l’entreprise La cabane au piaf, à Trélazé, en Touraine :  

"Achetez du saindoux, ajoutez des graines de blé par exemple. Mélangez, formez une boule. Laissez refroidir cette boule avant de la suspendre au jardin. Les oiseaux auront vite fait de trouver le restaurant. Vous pouvez aussi vous procurer de la couenne de lard chez le charcutier. Suspendez-la, protégée de l'eau. Les oiseaux adoreront venir picorer dedans tout l'hiver. En effet, le lard ne durcit pas avec le gel et ils apprécient cette nourriture bien grasse." 

Régime sans sel obligatoire

Attention ! Ce lard doit absolument être nature, sans sel, comme tous les aliments destinés aux oiseaux. Ne leur donnez jamais de restes de plats transformés, de cacahuètes salées. Même le pain est dangereux pour eux ! Tous ces aliments contiennent du sel. Or, les oiseaux n’assimilent pas le sel. Ils vont manger ces aliments, mais l’accumulation de sel dans leur organisme les fera mourir dans l’année d’une embolie. Renouvelez régulièrement les mangeoires. N’oubliez pas de donner de l’eau propre à vos oiseaux.

Bruno Dulong fabrique des mangeoires, des nichoirs et des maisons pour les hérissons dans son entreprise tourangelle, La Cabane au Piaf.
Bruno Dulong fabrique des mangeoires, des nichoirs et des maisons pour les hérissons dans son entreprise tourangelle, La Cabane au Piaf. (ISABELLE MORAND / RADIO FRANCE / FRANCE INFO)

Aidez les bébés à bien grossir

Et, comme le conseille Bruno Dulong, arrêtez de les nourrir vers la fin du mois d’avril :

"C'est bien de les nourrir jusqu'à la fin du printemps, car les petits naissent fin mars, début avril. Vous aiderez ainsi les parents à nourrir les oisillons. Mâles et femelles volent toute la journée pour chercher de la nourriture sèche et de la nourriture vivante. Chacun effectue entre 100 et 150 tours par jour entre le nid et les ressources du jardin. En leur donnant de la nourriture un peu plus tardivement (du tournesol, des matières bien grasses), vous permettrez aux petits de grossir plus rapidement." 

En arrêtant de les nourrir au printemps, vous allez leur éviter de se transformer en gros fainéants. Un oiseau jeune a besoin de savoir se nourrir par lui-même pour être capable de migrer et de trouver sa nourriture en chemin. 

Merci à Bruno Dulong, La cabane au piaf. Il fabrique également, et toujours artisanalement, des nichoirs et des petites maisons pour les hérissons. 

Un rouge-gorge et une mésange bleue se nourrissent dans un jardin en hiver. 
Un rouge-gorge et une mésange bleue se nourrissent dans un jardin en hiver.  (EDUCATION IMAGES / UNIVERSAL IMAGES)