Jardin, France info

Jardin. Comment choisir et planter un abricotier

Nos conseils pour pouvoir déguster des kilos d'abricots chaque été !

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Abricot \'Rouge Tardif Delbard\'.
Abricot 'Rouge Tardif Delbard'. (ISABELLE MORAND / DELBARD / RADIO FRANCE / FRANCE INFO)

C’est le bon moment pour planter un abricotier en pleine terre ou en pot. Il existe, en effet, des variétés naines qui pourront produire de bons fruits sur la terrasse ou le balcon.

Terre + eau = pralin

L’abricotier, vous allez le trouver en ce moment, vendu à racines nues, comme tous les autres arbres fruitiers et les rosiers. Au premier abord, ça peut faire peur... Vous achetez effectivement un paquet de racines et un début de tronc. Pas de panique ! C’est normal ! Le jeune plant a été arraché, il est en repos de végétation. Quand vous le planterez, il va rapidement produire des radicelles et tiendra une forme olympique au printemps, prêt à produire son feuillage, ses bourgeons et donc des fruits.

Mais ces racines, il va falloir les praliner. Qu’est-ce que cela veut dire ? Comment fait-on et pourquoi ? Les réponses d’Arnaud Delbard, directeur des Pépinières et Roseraies Georges Delbard :

"Praliner les racines, c'est très simple. En fait, les racines ne veulent pas d'oxygène, donc vous allez faire un tas de boue, de la terre, de l'eau et vous allez tremper vos racines dans ce tas. Les racines seront enrobées de ce mélange (le pralin), qui supprime tout oxygène. Et votre arbre se développera alors au mieux !"

Un seul arbre suffit

L’abricotier étant généralement un arbre auto-fertile, vous n’aurez pas besoin d’en planter deux pour avoir des fruits.

Ce qu’il est important de savoir c’est qu’un abricotier, c’est comme un cerisier. Soit il se plaira chez vous, soit il ne s’y plaira pas, tout simplement. S’il se plaît, il poussera et donnera des fruits en abondance. S’il ne se plaît pas, il se laissera mourir.

Arnaud Delbard. Chez Delbard, on produit des fruitiers et des rosiers.
Arnaud Delbard. Chez Delbard, on produit des fruitiers et des rosiers. (ISABELLE MORAND / RADIO FRANCE / FRANCE INFO)

Les conditions idéales pour le cultiver

L’abricotier se portera au mieux installé en plein vent dans un verger. Ne commettez pas l’erreur, et ce en toute région, de le planter au sud contre un mur.

Les explications de Arnaud Delbard : "Tout le monde rêve d'abricots, c'est tellement bon. Mais les jardiniers font souvent une grosse erreur : ils plantent l'abricotier devant un mur exposé, misant sur la chaleur pour aider le fruitier à bien se développer. Cette situation peut être fatale à l'arbre.

Effectivement, l'abricotier recevra beaucoup de chaleur, il pourra même former des bourgeons dès février. Problème : en montagne, dans le nord, dans les climats continentaux, les gelées ne sont pas finies en février. Un coup de gel sur les bourgeons et vous n'aurez aucun fruit ! Votre abricotier préfèrera être planté à exposition nord, nord-ouest ou nord-est, abrité du vent. Dans ces conditions, vous aurez des abricots tous les ans" !  

Si vous cherchez une variété bien résistante au froid, je vous conseille 'Rustique des Pyrénées', une variété originaire de la région de Tarbes. Pour une culture en pot ou dans un jardin de ville, misez sur 'Aprigold', une variété naine bien productive.

Abricot \'Rouge Tardif Delbard\'.
Abricot 'Rouge Tardif Delbard'. (ISABELLE MORAND / DELBARD / RADIO FRANCE / FRANCE INFO)