Jardin. Avec Aline Charlot et ses plantes sauvages, en Ariège

écouter (3min)

Elle parcourt la montagne ariégeoise à la recherche de plantes sauvages qu'elle produit ensuite dans sa pépinière, au pied des Pyrénées.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Aline Charlot a installé sa pépinière à Saint-Lizier, en Ariège. (ISABELLE MORAND / DIDIER HIRSCH / RADIO FRANCE / FRANCE INFO)

Aline Charlot à choisi d’installer sa pépinière Les sauvages au pied des Pyrénées, en Ariège. Comme le nom de sa pépinière l’indique, la jeune femme s’est spécialisée dans la production de plantes sauvages dont elle prélève les graines dans la nature.

Observer, comprendre, partager... 

Aline récolte sur ce que l’on appelle des "stations", c’est à dire des zones caractéristiques en terme de nature du sol, d’exposition au soleil (ou pas...) : "Je pars très régulièrement herboriser. Quand un site m'intéresse, j'y retourne quatre, cinq, six fois pour observer les plantes à des stades différents de leur développement. Ces observations me permettent de savoir comment les proposer dans ma pépinière pour bien les intégrer dans un jardin." Ses prélèvements sont toujours mesurés pour ne pas impacter le milieu naturel. 

"Cette connaissance des milieux est essentielle pour proposer des bonnes plantes et pouvoir les conseiller aux jardiniers."

Aline Charlot

à franceinfo

Des plantes pour toutes les situations

De retour à la pépinière, Aline Charlot sème les graines et produit des plantes qu’elle vend sur internet et pendant les fêtes des plantes. Elle est capable d’en parler des heures et saura vous conseiller sur les plantes les mieux adaptées pour le soleil, la mi-ombre, les zones fraîches ou sèches...

La polémoine bleue (Polemonium caeruleum), une vivace nectarifère, est protégée au niveau national.  (ISABELLE MORAND / RADIO FRANCE / FRANCE INFO)

Pour attirer les papillons 

Les papillons sont fous de certaines plantes sauvages comme la succise des prés (Succisa pratensis) : "C'est une plante qui est de la même famille que la scabieuse. Adaptée aux zones ensoleillées et fraîches, elle est précieuse pour les papillons, car elle fleurit à l'automne, à un moment où les floraisons se font plus rares. Il s'agit d'une des plantes-hôtes du Damier de la succise (Euphydryas aurinia). C'est un papillon marron à damier orange qui est protégé en France."

L'eupatoire chanvrine ou eupatoire à feuilles de chanvre (Eupatorium cannabinum) attire, elle aussi, les papillons : "Elle pousse souvent sur les bords des talus frais, exposés au soleil. Sa floraison est exubérante, plumeuse, ravissante." 

Un catalogue de petits trésors

Aline cultive des fougères à partir de spores, des géraniums vivaces et aussi la clématite des haies (Clematis vitalba). Cette dernière est à réserver aux grands jardins car elle peut devenir encombrante. Son atout : c'est une formidable niche écologique pour de nombreuses espèces d'insectes et d'oiseaux.

J’ai adoré voyager dans le catalogue des Sauvages et découvrir des plantes comme le caille-lait, la trompette de Méduse ou l’hippocrépide à toupet . Sans oublier le cigalou. Quand on le froisse, le fruit fait un petit bruit de cigale. 

Pour rencontrer Aline

- Les 9 et 10 avril : Tauzia fête les jardins, à Gradignan (33).

- Le 17 avril : Plantes et Nature, à Prades (66).

- Les 14 et 15 mai : Fête des plantes, à La Rochelle (17).

- Le 29 mai : Foire aux plantes, à Saint-Nicolas de la Grave (82). 

 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.