Jardin, France info

Comment protéger les orangers et cultiver des kiwis ?

Avec ce froid, c'est le bon moment pour penser à bouturer en bois sec : groseilliers, cassissiers, noisetiers, framboisiers. Il faudra rabattre avant l'hiver les asters de fleuris et planter en motte le jasmin d'hiver. Ne pas oublier de protéger contre la neige ce jasmin.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Roland a planté des
tilleuls dans une jardinière, ayant 50cm de profondeur. Ces jardinières sont
sur une dalle protégée par une étanchéité anti-racines. Les racines vont-elles
percer cette protection ?

Les tilleuls couramment plantés sous nos climats (qu'ils
soient argentés, de Hollande ou pleureurs) peuvent atteindre, à l'âge adulte, 10 à 15 mètres de hauteur. Une jardinière sur dalle de 50 centimètres de profondeur n'est sans doute pas favorable à un développement
harmonieux de ces très beaux arbres d'ornement. Ils vont certainement végéter,
souffrir et ne donneront pas satisfaction dans l'avenir. Les tilleuls ne sont peu exigeants sur le sol et
l'exposition, mais ils feront tout pour assurer leur bon développement
racinaire. Peu d'étanchéité résiste dans le temps à ce développement. Les
racines vont profiter du moindre interstice, du moindre petit défaut d'étanchéité
et des regards d'évacuation d'eaux pluviales pour se développer rapidement en
profondeur. Il faudra surveiller régulièrement l'étanchéité et les plantations.

Giselle voudrait
savoir où et comment hiverner ses dipladenias, encore couverts de fleurs
rouges. Faut-il les tailler à l'automne ou au printemps ?

Originaires du Brésil, les dipladenias sont des plantes grimpantes
et vivaces. Elles se présentent souvent comme un petit arbuste quand elles sont
encore jeunes. Elles portent tout l'été des fleurs de couleurs vives et
délicatement odorantes. Cette plante exige une température de 18 à 20°c en
hiver, et surtout beaucoup de lumière. Il faudrait hiverner les dipladenias dans
une véranda, dont la température ne descendra surtout pas en-dessous de 15°C. Il
devrait fleurir tout l'hiver. Il est conseillé au printemps de les rempoter dans un
mélange riche en terreau de feuilles et de terre franche un peu lourde. Taillez
court en février/mars, en raccourcissant toutes les ramifications secondaires à
sept à huit centimètres de longueur environ.

Sylvie (Gerst eim,
Alsace) a planté des kiwis il y a quatre ou cinq ans le long d'un mur, orienté
sud-ouest. Elle a mis un mâle pour quatre femelles, mais n'a aucun fruit.

En règle générale, les kiwis poussent très bien en Alsace.
Mais ils peuvent redouter les gelées hivernales et la neige. Ils sont également
sensibles aux gelées printanières, qui peuvent détruire la floraison. La végétation
repart, mais la récolte de l'année est perdue. En Alsace, la plantation le long d'un mur à l'ouest à raison
d'un mâle pour trois femelles est conseillée. Mais attention, le kiwi redoute
les vents forts, il faut surveiller les palissages. Un excès de calcaire jaunit
le feuillage. Un excès d'azote peut
également gêner, puisqu'il favorise le développement des rameaux et des
feuilles, au détriment de la floraison et de la fructification. Il ne faut pas
hésiter à faire un apport de potasse organique et de phosphate. Attention
également à l'humidité stagnante : surveiller le drainage du terrain.

Guy
(Languedoc-Roussillon) a un oranger planté en pleine terre depuis plusieurs
années et chaque année, les oranges se fendent...

Les orangers plantés en pleine terre peuvent être agressés
en saison par la mouche des fruits. Il faut dans ce cas ramasser et détruire
régulièrement les fruits abîmés ou tombés au sol pour éviter la transformation
de la larve en insecte adulte. Cet insecte peut être également combattu en
préventif avec des insecticides autorisés au jardin familial. Les fruits qui éclatent sur l'arbre peuvent être également
un symptôme d'un excès de calcaire, d'arrosage irrégulier, de brusques variations
de températures ou de carences en oligo-éléments. Il faut apporter dès le début
de saison un engrais organo-minéral naturel riche en phosphore, en potasse et
en magnésium.

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)