Infos médias : le week-end, France info

"Ici, en Algérie, les dessinateurs de presse sont au front" (Dilem)

La publication de caricatures de Mahomet par Charlie Hebdo a profondément divisé la presse, tiraillée entre défense de la liberté d'expression et regret d'une "provocation" regrettable dans un contexte d'extrêmes tensions. Qu'en pensent les dessinateurs de presse du Maghreb ? Le caricaturiste algérien Dilem, célèbre pour sa liberté de ton, ne se voit pas "établir le calendrier des bons et des mauvais jours" pour la caricature.

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Avec une cinquantaine de procès pour diffamation et plusieurs menaces de mort à son encontre, Ali Dilem connaît le prix de la liberté d'expression. Dessinateur d'actualité pour le quotidien algérien Liberté et pour l'émission Kiosque, sur TV5 Monde, il soutient la démarche de Charlie Hebdo : "en tant qu'Algérien, je ne suis pas choqué. Je n'ai rien à objecter à quelqu'un qui exerce son droit d'expression." Et il rejette la question du contexte : "je ne me vois pas établir le calendrier des bons et des mauvais jours pour traiter d'un sujet" .

Le caricaturiste ne cache cependant pas les conséquences que ce genre de publication en France peut avoir pour lui : "Ici, en Algérie, on est au front. Pour certains, tous les dessinateurs de presse ont la même nationalité, celle de la caricature. Et nous sommes à portée de couteau d'un islamiste. Pour moi, ici, il serait impensable de dessiner Mahomet."

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)