Cet article date de plus de sept ans.

Bruno Dumont : "P'tit Quinquin détourne les codes de la série policière"

écouter
Le réalisateur de "L'Humanité" et "La vie de Jésus" s'est laissé séduire par le petit écran. Sa première série télé, "P'tit Quinquin", est diffusée à partir de ce soir sur Arte. Une parodie de série policière, jouée par des comédiens amateurs.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (La série, comme toutes les réalisations de Bruno Dumont, a été tournée dans le Nord-Pas de Calais © Arte)

Ce pourrait être une série policière, avec ses crimes, son enquête et son duo de flics. Mais tout y est décalé, poétique, burlesque. "C'est un peu les Experts qui déraillent" s'amuse le cinéaste. "J'utilise tous les clichés de la série policière. Comme c'est un genre que les téléspectateurs connaissent très bien, ils sont complices, le rire vient très vite."

"Tous mes comédiens sont amateurs"

Le dénouement importe peu finalement. Ce qui compte avant tout dans cette histoire de meurtres sur la côte d'Opale, ce sont les personnages : les deux policiers improbables et puis bien sûr le héros, ce garnement toujours prêt à faire les 400 coups, ce gamin du nord, ce "P'tit Quinquin" qui a donné son nom à la série. "Tous mes comédiens sont amateurs, je trouve que ça enrichit mes films" explique le réalisateur. "On élargit notre palette grâce à eux. Je passe beaucoup de temps à les chercher, à les tester pour que ça fonctionne."

C'est la première fois que Bruno Dumont travaille pour la télé. Un exercice différent : "on fait moins de plans larges. On sait que le téléspectateur n'est pas dans un cinéma, il n'a pas la même concentration. La télévision va plus vite, il faut aller vite, monter plus court" . Le réalisateur n'exclut d'ailleurs pas d'autres expériences pour le petit écran : "avant tout, ça m'a donné envie de refaire de la comédie. Mais j'aimerais aussi bien faire une deuxième saison de P'tit Quinquin..."

"P"tit Quinquin", quatre épisodes de 52 minutes, à partir de ce jeudi 20h50 sur Arte.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.