Cet article date de plus de dix ans.

Miniaturisation des cellules photovoltaïques

écouter (5min)
Le sujet de thèse de l’une des dix boursières l’Oréal France/Unesco/Académie des sciences "Pour les femmes et la science".
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (©)

Le sujet de thèse de Myriam Paire : la miniaturisation des cellules photovoltaïques jusqu’à des tailles de 5 à 100 microns, ce qui en fait la cellule solaire la plus petite à ce jour . Myriam Paire , par ses calculs et par la fabrication de prototypes, a pu démontrer que les cellules miniatures ont des avantages importants face aux cellules classiques : moins de résistance au passage du courant et refroidissement plus rapide . Des caractéristiques qui permettent incontestablement une amélioration des performances photovoltaïques.

Myriam Paire , l’une des dix boursières l’Oréal France Unesco 2011 "Pour les femmes et la science , après quatre années d’études à l’Ecole Polytechnique , est diplômée du master de l’Université Pierre et Marie Curie. Bénéficiant ainsi d’un double cursus ingénieur/recherche, elle s’est spécialisée en recherche et développement de l’énergie photovoltaïque.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.