Info santé, France info

Les musiciens ont quatre fois plus de chance de devenir sourds

Le risque de surdité est multiplié par quatre chez les musiciens selon une récente étude allemande. Il ne suffit pas de faire du rock pour devenir sourd.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(©)

Des chercheurs allemands ont réalisé une étude sur plus de 2.000 musiciens
professionnels, âgés de 19 à 66 ans. Elle montre que la perte de l'audition -
totale ou partielle- peut affecter davantage les musiciens professionnels avec des profils très variés et parfois suprenants. Il ne suffit pas de faire du rock pour devenir sourd.

Les contrebassistes gênés par les percussions 

Dans un orchestre symphonique, les bois et les cuivres sont juste devant les percussions qui produisent 135 décibels. Ce sont eux qui ont le plus de risque explique le Pr Pierre Bonfils, chef du service d'ORL de l'Hôpital européen Georges Pompidou à Paris. Aujourd'hui, les musiciens des orchestres sont de plus en plus nombreux à porter des protections auditives pour se protéger.

Seulement ces protections auditives peuvent être gênantes. Les bouchons atténuent certaines fréquences et la perception des sons devient plus hétérogène et cela gêne les communications avec le reste de l'orchestre et le chef d'orchestre.

Quelques minutes suffisent

Pour les musiciens de rock, de jazz ou de variété, le risque de surdité est encore plus important puisque pendant les répétitions et les concerts, la musique est très souvent amplifiée. Dans les concerts de rock, l'amplification peut être très intense et une loi limite l'intensité à 105 décibels. Lorsque l'oreille est sujette à cette intensité plusieurs minutes par jour cela peut provoquer des lésions internes.

L'étude allemande montre, outre la surdité, que les musiciens ont 57% de risque en plus de souffrir d'acouphènes, ces bruits parasites ou bourdonnements d'oreille. Cela concerne surtout les musiciens sujets à des ondes sonores très fortes.

Les spectateurs n'encourent aucun risque dans les concerts classiques, mais dans les concerts de rock ou de variété ils peuvent souffrir de fatigue auditive, ou même d'une perte d'audition momentanée et d'une diminution des fonctions de l'oreille interne. On récupère son audition ensuite, sauf si on est près des baffles qui atteignent les 140 décibels.

(©)