Info santé, France info

Les génériques sur la sellette

Peut-on faire confiance aux médicaments génériques ? Le 10 mars sort le livre du Dr Sauveur Boukris, "Les médicaments génériques, la grande arnaque", aux Editions du Moment. Un livre qui créée une véritable polémique sur ce sujet.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(©)

Le Dr Sauveur Boukris, médecin généraliste à Paris a déjà
écrit plusieurs livres assez critiques sur le système de santé français, mais
aussi sur l'industrie du médicament. Il n'est pas le seul à émettre des
réserves. Plusieurs alertes ont été lancées sur les génériques, notamment par
l'Académie de médecine ou par des associations de médecins.

Contrairement à tout ce qui nous a été affirmé pendant des
années, le médicament générique n'est pas une copie conforme du médicament de
marque, affirme le Dr Sauveur Boukris.

Il y a plusieurs types de génériques :

L'autogénérique : la vraie copie du médicament original Les génériques similaires, le même principe actif, le même
dosage, la même présentation mais pas les mêmes excipients Les assimilables, avec des modifications chimiques de la
substance active, des présentations différentes et des excipients différents. "Les génériques ne sont pas la copie conforme du
médicament original, mais ils sont aussi différents entre eux,
" explique
le Dr Sauveur Boukris.

Des laboratoires peuvent fabriquer plusieurs génériques pour
un même médicament de marque. "Pour le patient c'est signe de confusion. Lorsque
le malade prend un générique, il ne sait pas lequel lui donnera des effets
secondaires, lequel sera le plus efficace.
"

Des problèmes d'efficacité et de fabrication

L'Académie de médecine a publié un rapport en 2012 signalant
que, dans certains cas, le générique n'offre pas la même efficacité que le
médicament de marque. Il faut donc éviter les génériques en cas d'épilepsie, dans
certaines maladies de la thyroïde et dans certaines maladies cardiaques.

Beaucoup de génériques sont fabriqués à l'étranger. Certains
s'inquiètent de la qualité des matières premières provenant de pays comme la
Chine, l'Inde ou le Brésil et qui entrent dans la composition des génériques. Les
contrôles sont insuffisants et plusieurs laboratoires ont été mis à l'index
parce que les critères de fabrication ne sont pas respectés.

(©)