Info santé, France info

Les fringales nocturnes sont dues à un gène défaillant

Les fringales nocturnes ne seraient pas le fait de la gourmandise mais d’une mutation génétique. C’est ce qu’indique une étude scientifique qui vient de paraître.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(© Maxppp)

Les fringales nocturnes concernent les personnes qui se réveillent en pleine nuit pour manger et la plupart du temps de façon compulsive. On parle aussi d’hyperphagie nocturne. Ce phénomène touche 1% à 2% de la population adulte, mais concerne une personne obèse sur 10, explique le Dr Patrick Serog, nutritionniste à Paris.

Le syndrome de fringale nocturne, ou d’hyperphagie nocturne est un trouble alimentaire qui se manifeste par l’ingestion nocturne de plus de 25 % de l’apport calorique quotidien, ou par la consommation nocturne d’aliments deux fois ou plus par semaine.

Le syndrome d'alimentation nocturne est nettement corrélé avec le degré de restriction cognitive. Lorsqu'on cherche à contrôler son alimentation le jour, il est fréquent de se mettre à manger la nuit, soit sur un mode conscient, soit sur un mode somnambulique. En effet, la nuit, le contrôle du comportement et fortement abaissé.

Les aliments consommés sont ceux qui rassurent, le gras et le sucré, mais il y a aussi le lait. Un verre de lait tiède avant de dormir permet de mieux dormir.

Une étude parue dans la revue Eating Behaviors souligne l’association entre ce trouble alimentaire et l’obésité ou le syndrome métabolique. Quand on souffre d’un syndrome métabolique on va essayer de compenser ce désordre en mangeant.

Une étude, réalisée conjointement par des chercheurs américains et chinois, publiée dans la revue Cell Report vient de montrer que ces fringales nocturnes seraient causées par une mutation génétique. Cette hypothèse a été démontrée chez la souris mais pas chez l’homme. Malgré tout, une thérapie portant sur la restriction cognitive diurne aboutit dans la grande majorité des cas à faire disparaître le syndrome d'alimentation nocturne.

(© Maxppp)