Info santé, France info

La dépression des nouveaux pères

On connaît bien la dépression post-partum des jeunes mères moins son équivalent chez les pères. Elle touche pourtant 5% à 10% des hommes surtout les jeunes.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(©)

On connaît bien la dépression des jeunes mères, également appelée dépression du post-partum mais son équivalent chez les hommes est nettement moins connu. Cette dépression touche 5% à 10% des nouveaux pères et plus particulièrement les hommes jeunes, selon une étude des chercheurs américains de la Northwestern University.

Si la dépression de la mère se traduit plus par la difficulté à faire des projets, celle du père est plus dans l'irritabilité, l'excitation,
les troubles du sommeil et parfois dans la fuite explique Bernard Gébérowicz, psychiatre
et thérapeute de couple, auteur du livre Le couple face à l'arrivée de l'enfant,
comment surmonter le baby clash
aux éditions Albin Michel.  

Les plus jeunes prennent conscience de la mortalité des êtres

Les pères les plus jeunes semblent plus fragiles car avec la
naissance de leur enfant, ils prennent conscience de la mortalité, de leur
responsabilité, de la fin d'une certaine liberté et de leur adolescence.

Un danger pour les bébés

La dépression des parents et particulièrement des pères est un danger pour les
bébés. Dans leur période d'attachement, les bébés ont besoin de sécurité
matérielle et affective. S'ils ont des parents indifférents, ailleurs, cela
peut créer des problèmes d'attachement et des troubles par la suite.

(©)