Cet article date de plus de huit ans.

Hyperactivité : un atout à l'âge adulte ?

écouter (3min)
L'hyperactivité touche un à deux élèves par classe. Un problème synonyme de souffrance pour les enfants et leurs familles. Mais l'hyperactivité pourrait être une chance à l'âge adulte. C'est un psychiatre qui propose cette nouvelle conception de l'hyperactivité dans un livre qui vient de paraître.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (©)

Le Dr Olivier Revol, psychiatre, ancien enfant hyperactif
lui-même, soutient cette vision optimiste assez inhabituelle. Chef du service
de neuropsychiatrie de l'enfant au CHU de Lyon, il publie avec Josée Blanc
Lapierre aux éditions Jean-Claude Lattès : On se calme !
Enfants agités, parents débordés.

L'hyperactivité est un symptôme au même titre que la fièvre,
les maux de tête ou les troubles du sommeil. Il faut donc en trouver la cause
pour proposer un traitement. "C'est un signe d'alerte que quelque chose
dysfonctionne et il faut rapidement en trouver la cause,
" explique le Dr
Revol.

Les causes

Les causes sont très variées : anxiété, ennui à l'école
et dépression. Quand on soigne ces causes, l'hyperactivité disparaît. Mais dans
un certain nombre de cas, l'enfant souffre d'un dysfonctionnement
neurologique : le trouble déficit d'attention. Cela les oblige à zapper en
permanence, à distraire le copain à côté de lui, à perdre ses affaires, à exaspérer
la maîtresse et les parents. Ce trouble mène à l'échec scolaire et perdure tout
au long de la vie.

Une chance ?

Ces enfants ont une énergie énorme, renouvelable.
L'hyperactif peut s'accommoder de l'accélération du rythme de la société, et se
canaliser. Il faut faire comprendre à l'enfant et à son environnement que ce n'est
pas un problème d'éducation mais un problème neurologique auquel on peut
trouver des solutions. Ensuite, on va l'aider par de petites techniques.

De nombreux anciens enfants hyperactifs sont devenus des
adultes célèbres, et/ ou qui s'en sortent plutôt bien : Maud de Fontenoy, Laurent
Ruquier, David Guetta... et un certain nombre d'hommes politiques.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.