Cet article date de plus de neuf ans.

Attentions aux "laits" végétaux pour les enfants

écouter
De plus en plus de bébés sont nourris non pas au lait infantile mais avec des laits végétaux : lait de soja, d'amandes, de noisette ou de riz. Une situation qui inquiètent de nombreux médecins car elle n'est pas sans conséquence pour la santé de ces très jeunes enfants.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (©)

Ces laits ont la couleur du lait, l'onctuosité du lait, mais ce ne sont pas des laits. La réglementation est stricte sur ce point. Les "laits" de soja, d'amandes, de noisette ou de riz sont des boissons végétales ou des jus végétaux.

Des boissons que les parents donnent de plus en plus à leurs enfants en remplacement du lait.

Deux raisons à cela, explique le professeur Patrick Tounian, chef du service de nutrition pédiatrique à l'hôpital Trousseau à Paris: "La phobie du lait et l'incitation par des professionnels de santé à ne plus utiliser les laits infantiles, mais plutôt des jus végétaux."

Les conséquences sur la santé des enfants

L'impact est d'autant plus grave que le nourrisson est jeune.
Entre 0 et 6 mois, les nourrissons ne reçoivent normalement que du lait. S'il est remplacé par des jus végétaux, qui ne sont pas adaptés aux nourrissons, l'enfant risque de souffrir de carences en fer qui peuvent nécessiter des transfusions, de carences en calories, en protéines et vitamines.

Une étude a rapporté que sur l'ensemble de la France, il y a eu deux décès de bébés nourris avec ces "laits" végétaux.

Les bons laits

De 0 à 3 ans, le lait 1er âge, 2e âge, puis le lait de croissance.

En cas d'allergie au lait de vache, il existe 4 préparations au soja ou au riz étudiées spécifiquement pour les nourrissons allergiques.

Les boissons végétales peuvent être consommées à partir de 3 ans, mais sans abus.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.