Info médias, France info

"Tous ensemble pour la musique" sur France 2 : "Donner le sentiment au téléspectateur d'être dans la salle"

Confronté aux mesures sanitaires liées au coronavirus, Tristan Carné, le réalisateur du programme de France 2 diffusé pour fêter la musique, inaugure un dispositif hybride mêlant captation du faible public présent et images filmées lors de concerts.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Concert, illustration.
Concert, illustration. (MATHIEU GÉNON / SERVICE PHOTOS / RADIO FRANCE)

Deux jours avant la Fête de la musique, France 2 célèbre l'événement ce vendredi soir avec trois heures de concert retransmis depuis la salle parisienne de Bercy. Une soirée "Tous ensemble pour la musique" en direct et en présence d'un peu de public, après l'annonce du déconfinement.

"On ne peut pas remplir Bercy complètement, on va avoir 1 500 à 2 000 personnes dans le public", précise Tristan Carné, le réalisateur de ce programme. D'où l'utilisation, pour faire vivre l'événement, d'un dispositif pour projeter des images de public qui avaient été "filmées pendant différents festivals, différents concerts ces derniers mois et les réinjecter dans des toiles translucides qui encadrent les décors", aux côtés des spectateurs devant la scène et dans les gradins, explique le responsable de la captation.

Habitué à ce type de programme événementiel, Tristan Carné apprécie de "passer des plans du public pour faire passer l'émotion", de "donner le sentiment au téléspectateur d'être dans la salle." Car le réalisateur, également en charge d'émissions politiques, souhaite "montrer ce que le spectateur voudrait voir en étant dans le studio", n'hésitant pas à insérer des plans d'écoute, comme il a pu le faire lors du débat de l'entre-deux tours de l'élection présidentielle en 2017. 

Concert, illustration.
Concert, illustration. (MATHIEU GÉNON / SERVICE PHOTOS / RADIO FRANCE)