Info médias, France info

Quand TF1 tente de casser les codes de l'interview présidentielle

TF1 diffusera le 6 novembre prochain une émission spéciale en prime-time autour de François Hollande, intitulée "En direct avec le président". Avec Jacques Chirac ou Nicolas Sarkozy, la chaîne avait déjà testé des dispositifs innovants pour renouveler l'exercice de l'interview présidentielle.

(En 2005, Jacques Chirac répond aux questions de 83 jeunes sur TF1 © REUTERS/Patrick Kovarik/Pool)

C'est "un événement exceptionnel" assure la chaîne dans un communiqué. François Hollande "a accepté la proposition de TF1 d'être l'invité exceptionnel d'une émission spéciale en direct et première partie de soirée", prévue le 6 novembre prochain. Pour le moment, tout cela est bien mystérieux, aucun détail n'a été donné sur le dispositif. On sait seulement que l'émission sera animée par Gilles Bouleau, le présentateur du 20h, et qu'elle sera intitulé en toute sobriété "En direct avec le président".

Jacques Chirac face aux jeunes en 2005

Un président à mi-mandat, qui traverse une phase plutôt difficile et qui participe à un grand dispositif télé en prime time proposé par TF1... voilà qui rappelle quelques souvenirs. En 2005, par exemple, c'est Jacques Chirac qui s'était prêté à un exercice inédit loin des codes figés de l'interview présidentielle. En pleine campagne pour le "oui" au référendum sur la constitution européenne, il a répondu aux questions de 83 jeunes réunis sur un plateau télé. Et ça s'appelait "Référendum : en direct avec le président"... comme l'émission programmée le mois prochain avec François Hollande.

INFO MEDIAS - Jacques Chirac
--'--
--'--

"Paroles de Français" avec Nicolas Sarkozy

Un chef de l'Etat face à un panel de Français : c'est une formule que TF1 semble apprécier. Après Jacques Chirac, c'est Nicolas Sarkozy qui s'est prêté au jeu plusieurs fois. En 2011, par exemple, il était entouré de neuf Français le temps d'une émission bien sûr "exceptionnelle ", intitulée "Paroles de Français".  Une pharmacienne, un étudiant, un ouvrier soudeur... ces citoyens forcément inquiets étaient venus questionner leur président. TF1 a d'ailleurs adapté le dispositif pendant la campagne présidentielle, avec "Paroles de candidats".

INFO MEDIAS - Nicolas Sarkozy
--'--
--'--

Evénementialiser la parole présidentielle

La formule est gagnante pour TF1, qui se montre comme la chaîne de l'événement politique, la chaîne qui rapproche les Français et le président. Les audiences sont souvent à la hauteur : plus de 7 millions de téléspectateurs pour Jacques Chirac face aux jeunes. Pour l'Elysée, c'est une manière de casser les codes convenus de l'interview classique, de montrer un lien fort entre le chef de l'Etat et sa population, d'événementialiser la parole présidentielle, de la rendre plus audible. Attention quand même aux ratés : Jacques Chirac était sorti plus affaibli que renforcé de son face-à-face avec les jeunes. Une émission "exceptionnelle ", certes, mais qui peut être à double tranchant.

 

(En 2005, Jacques Chirac répond aux questions de 83 jeunes sur TF1 © REUTERS/Patrick Kovarik/Pool)