Info médias, France info

Nicolas de Tavernost (M6) : "Quoi qu’il arrive, nous diffuserons les 6 épisodes de 'Qui veut être mon associé ?'"

La première émission de ce programme qui met en relation entrepreneurs et investisseurs a réalisé une très faible audience globale.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Nicolas de Tavernost, président du directoire du groupe M6, le 4 septembre 2018 à Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine).
Nicolas de Tavernost, président du directoire du groupe M6, le 4 septembre 2018 à Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine). (CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP)

Il n’y avait qu’un million et demi de téléspectateurs devant M6 mardi 14 janvier en prime time pour suivre ce nouveau programme. Avant la diffusion du deuxième volet mardi 21 janvier au soir, le président du directoire du groupe, Nicolas Tavernost,  prend la parole sur franceinfo pour défendre cette émission qui lui tient à cœur : "C’était pareil avec 'Capital' au début : parler d’économie à 20h30, c’était risqué ! Ca fait maintenant 32 ans que ça dure et avec de très bons scores !"

Motif de satisfaction : les jeunes étaient au rendez-vous. "Nous étions leader sur les moins de 35 ans, belle performance ! Les plus de 50 ans ne sont pas venus, à nous de les convaincre", assure Nicolas de Tavernost.

W9 testeur de programmes pour M6

Ce lancement difficile en rappelle plusieurs autres récents, qui se sont finalement soldés par des retraits de l’antenne : "The Bridge", "Together tous avec moi", "Le sens de l’effort". "C’est la rançon du succès, estime le patron de la chaîne. Nos marques historiques marchent tellement bien qu’on a du mal à les remplacer." Pas question toutefois de ne plus innover : "On va tester de nouvelles marques sur W9 (qui appartient au même groupe). Une fois qu’elles seront lancées, on les mettra sur M6."

Interrogé sur l’avenir de plusieurs émissions, Nicolas de Tavernost n’est pas certain de refaire "La meilleure offre" avec Julien Courbet et Stéphane Plaza, ni que la série "Prise au piège" aura une deuxième saison. En revanche, il demande à Karine Lemarchand d’inviter à nouveau des politiques dans "Une ambition intime".

Enfin, le président de M6 donne des nouvelles de Salto, la plateforme qu’il est en train de monter avec TF1 et France Télévisions, affiche son insatisfaction face à la future réforme de l’audiovisuel et annonce que la répartition de la diffusion des matchs de l’Euro de foot cet été avec TF1 sera décidée la semaine prochaine.

Nicolas de Tavernost, président du directoire du groupe M6, le 4 septembre 2018 à Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine).
Nicolas de Tavernost, président du directoire du groupe M6, le 4 septembre 2018 à Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine). (CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP)