Info médias, France info

Marie-Christine Saragosse : "RFI et France 24 garderont leurs spécificités"

C'est une étape importante pour RFI. Ce week-end, la radio a déménagé, quittant la maison de la radio pour rejoindre les locaux de France 24. Désormais, les trois médias de l'Audiovisuel Extérieur de la France - RFI, France 24 et Monte Carlo Doualiya - sont réunis au sein d'un même bâtiment, à Issy-les-Moulineaux. Pour la présidente de l'AEF, Marie-Christine Saragosse, c'est le moment de tourner la page des années de tourmente.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

RFI a définitivement quitté son siège historique, la maison de la radio où se trouve la rédaction de France Info et les autres stations du groupe Radio France. Comme l'avait souhaité Nicolas Sarkozy, RFI est désormais dans le giron de l'AEF, l'Audiovisuel Extérieur de la France. L'entreprise comprend également une autre radio (Monte Carlo Doualiya) et une chaîne de télévision (France 24), tous destinés à parler au public hors des frontières de la France.

Pour les journalistes de RFI, c'est la fin d'une époque, d'autant que ce déménagement a lieu après des mois de conflit social. Via des grèves et des actions, ils se sont opposés à la fusion entre RFI et France 24, tel que l'avait souhaité Nicolas Sarkozy. Le gouvenrement de Jean-Marc Ayrault a enterré cette fusion : "chaque média gardera sa spécificité au sein d'une entreprise unique" explique Marie-Christine Saragosse. La patronne de l'AEF, arrivée en poste en octobre, veut désormais penser à l'avenir : "En Afrique francophone, au Maghreb, au Moyen-Orient, on a déjà une réelle existence. En revanche, nous devons nous consolider dans un certain nombre de zones - comme l'Amérique du Sud - et conquérir de nouveaux terrains : l'Amérique du Nord, l'Afrique de l'Est et surtout l'Asie qui est désormais incontournable."

Reste qu'avec un budget d'environ 240 millions d'euros par an, l'AEF a un budget moitié moins important qu'Al-Jazeera ou CNN. "Il nous faut développer des recettes propres, notamment sur le marché publicitaire, et être inventif. Il ne faut pas oublier l'importance d'une voix qui vient de la France : par rapport à la BBC ou à CNN, nous parlons des enjeux internationaux avec une 'french touch'. Nous avons le droit d'être ambitieux."

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)