Info médias, France info

Lorànt Deutsch, héros de "Qu’est-ce qu’on attend pour être heureux ?" : "J’avais l’impression d’avoir vécu chaque page du scénario"

L'acteur et écrivain Lorànt Deutsch joue le rôle de Romain, dans la nouvelle série "Qu’est-ce qu’on attend pour être heureux ?" diffusée sur M6, un psychologue qui quitte Paris pour s'installer en province, au grand dam de son épouse.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Le comédien et écrivain Lorent Deutsch.
Le comédien et écrivain Lorent Deutsch. (JEAN-CHRISTOPHE BOURDILLAT / RADIO FRANCE)

C’est un retour aux sources pour Lorànt Deutsch. Le natif d’Alençon revient en province, dans Qu’est-ce qu’on attend pour être heureux ?, nouvelle mini-série de six épisodes dont les trois premiers sont diffusés mercredi 13 juin, à 21 heures sur M6. Romain Corneux (incarné par Lorànt Deutsch) et sa femme Anna (jouée par Magali Miniac) quittent Paris et reviennent vivre à Joilleux, une fictive bourgade où a grandi Romain. Anna, qui est enceinte, doit composer avec une mère ainsi que des amis envahissants et un voisinage particulier, ce qui donne lieu à des situations cocasses.

Ce qui a plu à Lorànt Deutsch, c’est "ce que vit le personnage de la série qui, étonnamment, lui rappelle [son] quotidien." "J’avais l’impression d’avoir vécu chaque page du scénario lorsque je l’ai découvert", explique-t-il. Ce père de famille qui a grandi à la campagne ne serait pas contre l’idée de se mettre au vert, dans une " petite ville, moins hors norme que Paris", contrairement à son épouse, la comédienne Marie-Julie Baup qui reste très attachée à la capitale. "J’adore Paris, mais j’aurais peut-être été épouvanté, perdu, face à la grandeur de cette ville étant plus jeune", confie Lorànt Deutsch.

Une adaptation d'une série à succès

La présence de la réalisatrice Anne Giafferi, créatrice de Fais pas ci, fais pas ça est un cage de succès pour le comédien. En outre, cette adaptation d’une série suédoise qui en est à sa septième saison témoigne du potentiel du scénario : "C’est vrai que l’adaptation française saupoudré de cet esprit génial fin et malicieux d’Anne Giafferi a mis en valeur le caractère des personnages. Je pense que vous allez tous pouvoir vous identifier", assure l'écrivain.

Ainsi, nous devrions retrouver d’autres clichés, plus français, bien loin du hockey sur glace et des barbecues dont les Suédois sont friands. Et si le succès est au rendez-vous, le tournage d’une deuxième saison de Qu’est-ce qu’on attend pour être heureux ? pourrait bien avoir lieu, confirme-t-il.

"L’étiquette fait du bien jusqu’à ce qu’on l’enlève !"

Lorànt Deutsch fait ses débuts dans le milieu du petit écran en 1992 dans la série franco-québécoise Les Intrépides, une expérience qui lui apprendra le métier de comédien pendant un an et demi. Il multipliera ensuite les rôles. "Le principe de la série qui s’étale dans le temps permet d’explorer davantage un personnage, de lui apporter des inflexions qui n’auraient pas pu être apportées dans le cadre d’un film", explique-t-il. 

"J’ai commencé avec l’étiquette de gamin de banlieue, commente-t-il, puis j’ai joué l’intello qui ne joue que des pièces de théâtre ou des films historiques, celui qui n’écrit que des bouquins et maintenant, celui de l’intello qui fait des séries pour M6. L’étiquette fait du bien jusqu’à ce qu’on l’enlève !"

Le comédien et écrivain Lorent Deutsch.
Le comédien et écrivain Lorent Deutsch. (JEAN-CHRISTOPHE BOURDILLAT / RADIO FRANCE)