"Le Parisien - Aujourd’hui en France" accélère sa diversification

écouter (8min)

Le quotidien lance une nouvelle série vidéo et se met à la production de reportages télé.

Article rédigé par
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Sophie Gourmelen, la directrice générale du "Parisien". (FRANCEINFO)

Avec des ventes papier qui baissent inexorablement pour l’ensemble de la presse écrite, il faut trouver de nouvelles sources de revenus. Pour Le Parisien - Aujourd’hui en France, les abonnements numériques affichent une belle progression, avec 360 000 nouveaux lecteurs en un an.

Le quotidien, numéro deux des ventes au niveau national, vient de lancer sa 3e série vidéo. Après Food-checking et Biclou, voici Crime Story. En cinq minutes, le chef du service police-justice Damien Delseny raconte un fait divers, appuyé notamment par des images d’archives. "On y pense depuis longtemps mais on voulait faire quelque chose d’original. Il y a beaucoup d’enquêtes racontées à la télé, en podcast… Pour tout raconter en cinq minutes, on a dû être innovants. Le format a été conçu pour les réseaux sociaux donc plutôt pour les jeunes. C’est pour ça qu’il est dynamique et rapide", explique Sophie Gourmelen, la directrice générale du Parisien.

Les premiers résultats sont très encourageants, on est à 1 million de vues sur toutes les plateformes

Sophie Gourmelen, directrice générale du Parisien

sur franceinfo

Pas étonnant de voir le fait divers décliné en série pour un journal qui a toujours eu un prisme pour les affaires criminelles : "Le fait divers fait partie de l’ADN du Parisien. Grâce à notre ancrage local, notamment en Ile-de-France, on a beaucoup de fait divers remontés par les localiers. Et ces sujets ont toujours passionné nos lecteurs", souligne Sophie Gourmelen.

Un nouvel épisode de Crime Story sera mis en ligne deux fois par mois.
Le Parisien annonce par ailleurs une alliance avec StudioFact sur la production audiovisuelle : des reportages, des documentaires, des fictions vont naître de ce partenariat. "Ça fait un moment qu’on y réfléchit. Nous avons les histoires, les sources, les journalistes. On a un premier court reportage qui doit être diffusé le week-end prochain dans le magazine de M6  66 minutes et un 52 minutes en production pour Complément d’enquête", détaille la directrice générale du Parisien.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.