Info médias, France info

Le journal Métro sera en 2012 distribué dans 30 villes de France

Nouveau format, nouvelle maquette et une zone de diffusion étendue de 15 à 30 grandes villes françaises. Désormais filiale à 100% du groupe TF1, le journal Métro va opérer l'année prochaine quelques changements. La direction du quotidien, tiré à 760.000 exemplaires chaque jour, promet que la ligne éditoriale restera indépendante de sa puissante maison-mère.

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Métro, qui a été le premier journal gratuit lancé en France, est distribué tous les matins aux habitants de 15 grandes villes. Le groupe a décidé de passer l'année prochaine à 30. En revanche, le tirage ne va pas augmenter : il y aura toujours 760.000 exemplaires produits chaque jour, mais ils seront moins nombreux dans certaines villes, pour être redéployés dans d'autres.

Et ce n'est pas la seule nouveauté prévue en 2012 : le journal aura aussi un nouveau format - plus petit - une nouvelle maquette et toute une myriade de sites Internet d'informations locales, qui devraient s'appeler "Metro-city".

Tous ces changements ont été décidés par le nouvel actionnaire. Le groupe suédois Métro a en effet vendu cet été l'intégralité de sa filiale française au groupe TF1, qui détenait déjà un tiers des parts. Alors, Métro va-t-il se transformer en une sorte de TF1 magazine ? Les émissions, les animateurs de la chaîne privée vont-ils avoir droit d'office à une critique élogieuse dans le quotidien ? Certainement pas, promet Edouard Boccon-Gibod, le président de Métro : "On traite TF1 exactement comme M6 ou France Télévisions. Le rachat ne change rien. Jamais la rédaction a eu à se plaindre d'une intervention de l'actionnaire dans le contenu dans le journal."

Au niveau économique, en tout cas, le rachat de Métro par TF1 est une très bonne nouvelle pour les salariés du quotidien. Au début de l'année, le journal accusait une perte de 2 millions d'euros, à cause de la concurrence des autres gratuits et de la baisse des recettes publicitaires. Un plan social avait même été lancé. Les millions de TF1 sont donc les bienvenus.

  • Dans l'actualité télé : France 5 diffuse ce soir un documentaire sur les zones d'ombre de l'affaire Florence Cassez

Au moment où la Française est accrochée à son dernier espoir, l'examen de son cas par la cour suprême mexicaine, deux journalistes français, Othello Khan et Patrice du Tertre, ont mené leur propre enquête, sur place. Ils ont exploré de nouvelles pistes, interrogé des témoins que la justice mexicaine avait étonnament oubliés. Et pour eux, Florence Cassez, qui a été condamnée à 60 ans de prison pour enlèvement, pourrait avoir été victime d'un complot. Un complot ourdi par un personnage trouble, ami de la police, ami de la mafia, ex-associé du frère de Florence Cassez.

Patrice du Tertre et son équipier Othello Khan ont mené une enquête à décharge, convaincus de se battre contre une erreur judiciaire. Ont-ils raison, ont-ils tort ? Evidemment, on ne prendra pas ici position mais leur documentaire a en tout cas le mérite de montrer les errements de l'enquête officielle, les pressions qui pèsent sur les témoins, de montrer en un mot que l'affaire est sans aucun doute plus complexe qu'elle ne le paraît au départ. "Florence Cassez, l'ultime recours", c'est à 20h35 sur France 5.

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)