Info médias, France info

La chaîne LCP manque de "lisibilité" selon son président

Pour elle, les élections législatives sont un enjeu essentiel. LCP tente de faire la différence avec les autres chaînes, en proposant "plus de pédagogie", explique son président Gérard Leclerc. Mais la chaîne, qui partage un canal avec Public Sénat, souffre d'un "problème de lisibilité".

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Une semaine avant le premier tour, les chaînes commencent leurs programmations spéciales législatives, même si les dispositifs sont plus légers que pour la présidentielle. Peu d'émissions spéciales seront consacrées sur les grandes chaînes à l'élection des députés, mais les législatives trouvent tout de même leur place sur des chaînes à vocation plus précise : couverture importante sur TV5 Monde, sur Outre-Mer 1ère, la chaîne du groupe France Télévisions consacrée aux dom-tom... et sur France 3, la chaîne des régions. Dimanche, toutes ces chaînes seront rejointes par TF1, par France 2 qui fait de nouveau appel au duo David Pujadas / Elise Lucet pour sa soirée électorale et par les chaînes d'information en continu.

Sans oublier LCP-AN, pour qui le scrutin est un moment fort. "Nous avons cherché des angles différents" explique Gérard Leclerc, le président la La Chaîne Parlementaire-Assemblée nationale. "Après la présidentielle, beaucoup de gens pensent que tout est fait. Notre rôle, c'est de leur montrer que c'est très important."

Diffusée sur la TNT, LCP "a la même visibilité que les grandes chaînes" mais partage un même canal avec Public Sénat. Un système qui n'est pas satisfaisant : "il y a dix bascules par jour entre les deux chaînes et ça nuit à notre lisibilité." Une fusion ? "ça ne dépend pas de nous, et ce ne serait pas forcément une bonne chose. Mais on peut faire davantage de programmes en commun, tout le monde y gagnera."

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)