Info médias, France info

Jean-Xavier de Lestrade : "je suis inquiet pour ma profession"

Au moment où France Télévisions s'apprête à faire des économies substantielles, Jean-Xavier de Lestrade fait part de son inquiétude. Le président de la Scam, qui regroupe 30.000 auteurs et réalisateurs, craint que le groupe rogne sur le budget de la création audiovisuelle.

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Un coût de deux millions d'euros de l'heure pour une fiction en costume, 100.000 euros de l'heure pour une simple émission de plateau... Et si la création de documentaires, de fictions et de séries originales était la première victime des économies que s'apprête à France Télévisions, sous la contrainte du gouvernement ?

Les auteurs et des réalisateurs craignent d'être sacrifiés sur l'autel de la rigueur audiovisuelle. "Je suis inquiet pour tous les créateurs" explique Jean-Xavier de Lestrade, le président de la Scam. "Ce serait simple de réduire les commandes et à la place, d'acheter des séries américaines qui coûteront beaucoup moins cher et trouveront leur public."

Quant à la multiplication des chaînes sur la TNT, elle n'offrira pas plus de débouchés aux créateurs : "les chaînes qui se créent aujourd'hui ne financent pas la création. Pour nous, c'est dramatique. On a de moins en moins de moyens pour faire de la très bonne télé."

Jean-Xavier de Lestrade est par ailleurs le réalisateur d'une très bonne fiction proposée mercredi soir sur France 2. "La disparition" s'inspire librement de l'affaire Viguier.

 

 

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)