Info médias, France info

"Hollande commandant en chef" : la presse internationale commente l'opération au Mali

En Europe, en Afrique et en Amérique du Nord, l'intervention française au Mali suscite aujourd'hui beaucoup d'articles de presse. Largement favorables à cette opération, les médias s'interrogent cependant sur les conséquences de cette action engagée par la France seule. François Hollande y gagne une nouvelle image de "leader".

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

La presse qui se montre plutôt favorable à cette intervention, même la presse américaine qui n'est pas tendre vis à vis de la France, surtout lorsqu'il s'agit de questions militaires. "On doit mettre au crédit de la France" , écrit le Wall Street Journal, "d'intervenir toute seule et de manière décisive plutôt que de laisser une nation assiégée par Al-Qaida attendre que les têtes pensantes de l'ONU se décident à agir" .

Cette intervention n'est cependant sans risque, notent plusieurs médias : "l'opération fait naître le spectre d'un bourbier africain" estime Fox News. En Grande-Bretagne, The Guardian imagine déjà "François Hollande s'inclinant devant des cercueils recouverts du drapeau tricolore" . Les médias africains, eux, s'inquiètent d'une démarche au parfum post-colonialiste : "l'opération a été appelée "Serval" rappelle le quotidien algérien Liberté. "Or le Serval est un petit félin africain qui a la particularité d'uriner 30 fois par heure pour marquer son territoire" . //

Malgré les critiques, François Hollande bénéficie d'une nouvelle image dans la presse internationale. "En un week-end, le président français a gagné ses galons de leader" écrit le Temps en Suisse. "Jusqu'alors, beaucoup se gaussaient de sa mollesse diplomatique" note le Soir, en Belgique, "mais c'est un autre François Hollande qui est apparu [...] Grave. Solennel. Et surtout ferme." . Le président français "montre son côté dur" estime Il diaro de Cadiz, en Espagne pour qui "Flamby" s'est "mué en commandant de guerre" .

Ce changement est remarqué également par la presse allemande qui s'interroge sur le rôle de l'Allemagne : "la Bundeswehr - l'armée fédérale - doit-elle participer à cette mission ?" se demande le magazine Bild. Oui, répond le Suddeutsche Zeitung : "Le président Hollande a pris la bonne décision. On ne doit pas le laisser seul gérer la situation" .

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)