Info médias, France info

Gayet/Closer : le dernier round judiciaire

Le tribunal de Nanterre rendra aujourd'hui son jugement dans le volet pénal du "Gayetgate". En cause : une photo de l'actrice au volant de sa voiture. Cela pose problème dans un pays où la législation est très sévère en matière de respect de la vie privée. Et pendant ce temps, la télévision allemande s'amuse des amours du président français.

(Me Jean Ennochi, l'avocat de Julie Gayet © REUTERS/Gonzalo Fuentes)

Julie Gayet a-t-elle été traquée par les paparazzis du magazine people ? Décision attendue aujourd'hui au tribunal de Nanterre. Décision au pénal, puisqu'au civil l'affaire du Gayetgate a déjà été jugée : Closer a été condamné à verser à l'actrice 15.000 euros de dommages et intérêts pour les fameuses photos sur sa relation avec le chef de l'Etat. Là, ce sont d'autres photos qui sont en cause, publiées une semaine après par Closer. On y voit Julie Gayet au volant de sa voiture. "C'est avec sa Citroën blanche" , nous explique benoîtement la légende, "que Julie Gayet a l'habitude de retrouver le Président" .

Photographier quelqu'un au volant de sa voiture, que c'est une atteinte à la vie privée, nous dit la jurisprudence. Le droit français ne plaisante pas du tout sur la question. Imaginons que vous vous baladez dans la rue. Si vous êtes à pied, c'est un espace public. Dès que vous montez dans une voiture, c'est un espace privé, selon un arrêt de la cour de cassation.

Le droit français, l'un des plus sévères sur le respect de la vie privée

Dans un monde où l'image est partout, où l'on partage sa vie et la vie de ses voisins en deux clics, un tweet et une photo sur Instagram, le droit français continue de vouloir défendre bec et ongles le respect de la vie privée. La législation française est l'une des plus sévères en la matière. Cela surprend souvent d'ailleurs les médias anglo-saxons, pour qui le droit à l'information prime sur le droit à l'image. Avec ce cliché de Julie Gayet - une image somme toute banale au volant d'une voiture banale - on est loin du scandale des photos de star dénudées qui circulent depuis lundi sur Internet. Closer risque cependant d'être condamné, le ministère public ayant requis une amende avec sursis à l'encontre de deux responsables du magazine.

Une fiction allemande sur les aventures du président français

L'affaire du Gayetgate devrait donc trouver son épilogue judiciaire aujourd'hui mais elle rebondit à la télévision. Les téléspectateurs allemands vont découvrir ce soir une nouvelle fiction, qui raconte les amours clandestines du président français, un certain Guy Dupont. Toute ressemblance avec le locataire actuel de l'Elysée ne serait pas tout à fait fortuite... Ce french lover fait chavirer le coeur de la chancelière allemande. Pas de croissants dans cette histoire, mais des oeufs brouillés que les deux dirigeants partagent un matin de sommet européen. Ca s'appelle "L'affaire d'Etat". Carton annoncé à la télé allemande... mais pas de diffusion prévue pour l'instant en France.

(Me Jean Ennochi, l'avocat de Julie Gayet © REUTERS/Gonzalo Fuentes)