Info médias, France info

France 4 défend son documentaire controversé sur l'alcool et les jeunes

Filmer des jeunes en train de s'alcooliser sur un plateau de télé : le projet de documentaire de France 4 inquiète l'ANPAA, une association de lutte contre les addictions, qui vient de saisir le CSA. Mais pour sensibiliser les jeunes aux dangers de l'alcool, une démonstration vaut mieux qu'un long discours, répond le médecin qui a supervisé le tournage pour la chaîne.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(© Nathalie Guyon/ Meije Randetti/ FTV)

Le projet de France 4 : expérimenter les effets de la boisson, sous l'oeil des caméras. En clair, faire boire des jeunes sur un plateau télé pour voir les conséquences sur leurs réflexes et sur leur comportement. Il s'agit bien sûr de dénoncer les effets néfastes de l'alcool. Si la démarche est bonne, cette mise en scène ne plaît pas à l'ANPAA (Association nationale de prévention en alcoologue et addictologie).

"Tout le monde sait que l'alcoolisation a des effets négatifs. La mettre en scène, la donner en spectacle ne nous paraît pas intéressant" explique Dr Alain Rigaud, le président de l'association. "ça aurait pu être traité dans des émissions à caractère médical comme il en existe sur toutes les chaînes." Il n'est d'ailleurs pas le premier à réagir. Une pétition a même été mise en ligne la semaine dernière pour dénoncer cette idée de documentaire.

Une démonstration plus efficace qu'un discours

Du côté de France 4, on rappelle qu'il s'agit avant tout d'une opération de sensibilisation. Pas question de faire la promotion de l'alcool. La chaîne précise que les jeunes qui ont participé à l'expérience n'étaient pas mineurs et qu'ils n'ont jamais été ivres pendant le tournage. L'alcoolisation a été limitée à quelques verres.

Et puis surtout pour parler aux jeunes, car c'est bien à eux que s'adresse France4, une démonstration est beaucoup plus efficace qu'un discours : "J'ai été frappé pendant le tournage du nombre de techniciens, de caméramans, de participants qui sont venus me voir pour me dire qu'ils étaient étonnés de l'effet de deux verres" explique Dr Philippe Batel, le célèbre addictologue qui a effectué le contrôle médical pendant l'expérience. "Rien que ça me fait penser qu'on va dans le bon sens, qu'on arrive à faire de la prévention avec des niveaux d'alcool faibles et sans tomber dans le trash."

Mise en scène ou démarche efficace ? Pour se faire un avis, il faudra attendre un peu. La diffusion est prévue sur France 4 à la rentrée prochaine.

(© Nathalie Guyon/ Meije Randetti/ FTV)