Comment la plateforme Rakuten TV tente d’exister face à Netflix, Disney+ et Amazon Prime Video

écouter (8min)

Le service de streaming propose un modèle économique hybride, avec du gratuit et du payant.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Cédric Dufour, le PDG de Rakuten TV. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

À l’instar d’Amazon, Rakuten était au départ une entreprise d’e-commerce. Une activité qu’elle a conservé et qui reste son principal fonds de commerce, mais le groupe japonais s’est ensuite lancé dans d’autres domaines comme la banque, le voyage, l’assurance ou le streaming vidéo. Rakuten TV est né il y a 12 ans et est aujourd’hui présent dans 43 pays d’Europe ainsi qu’au Japon. Sa particularité est de proposer différents modes de consommation de ses contenus : l’abonnement, le pay-per-view (achat d’un film ou d’une série) ou le visionnage gratuitement mais avec de la publicité (Adverting video on demand - AVOD). 

C'est de la télévision traditionnelle, sauf qu'elle est sur internet et donc disponible soit sur les télés connectées, soit sur votre téléphone, votre tablette."

Cédric Dufour

sur franceinfo.

"Le fait qu'elle soit digitale permet une publicité plus ciblée. Et ça a un intérêt pour tout le monde : pour les annonceurs qui ciblent mieux leur public, pour le spectateur parce qu'il va voir des publicités qui le concerne, et pour nous car ça nous permet aussi de mieux monétiser notre audience", témoigne Cédric Dufour, le PDG de Rakuten TV depuis octobre 2021.

Une telle offre hybride est unique en Europe. C’est, selon Cédric Dufour, l’une des grandes forces du service : "Contrairement à nos concurrents américains, nous ne mettons pas des milliards dans les contenus. Notre principale stratégie d'acquisition de clients, ce sont plutôt les partenariats que nous avons noués avec les fabricants de télé : il y a désormais un bouton Rakuten TV sur la plupart des télécommandes. C’est un vrai plus. Grâce à ça, on a à peu près 110 millions de foyers en Europe connectés à Rakuten TV", conclut-il sur franceinfo.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.