Info médias, France info

Attentat de Boston : l'enquête s'est faite aussi sur internet

Immédiatement après les deux explosions qui ont fait 3 morts et près de 180 blessés au Marathon de Boston, les internautes se sont emparés de l'enquête cherchant, en analysant les milliers de photos et de filmsmis en ligne par les témoins. Une enquête participative gigantesque qui n'a pas fait qu'aider le FBI.

(©)

Après avoir dévoilé les photos des deux suspects des attentats de Boston, hier, le FBI a exhorté le public à ne pas faire circuler d'autres images que celles transmises par le Bureau. Le but : éviter que les cyber-détectives amateurs ne viennent brouiller les pistes.

Pourtant, c'est peut-être grâce à eux que l'enquête a pu avancer au départ. Sur différents forums, ils ont partagé des images, les ont analysées, décortiquées et rapidement sont arrivés aux même conclusions que le FBI.

Cyber chasse à l'homme

La chasse à l'homme sur internet s'est focalisée sur les personnes avec des sacs à dos noirs. Le problème, c'est que plusieurs suspects potentiels ont été identifiés et parmi eux, certains tout à fait innocents.

Les cyber-détectives ont profité du silence du FBI pendant 4 jours. Quatre longues journées qui ont donné envie à ceux qui se sentaient désemparés de s'impliquer.

Le FBI entendu

Le message lancé par le FBI a visiblement été entendu puisque quelques minutes après, une annonce a été publiée sur le forum le plus actif expliquant que désormais, "les seules photos autorisées seront celles où pourraient apparaître les deux suspects du FBI. Toutes les autres seront supprimées".

En France, on avait déjà assisté à ce genre d'enquête participative sur internet pour l'affaire Dupont de Ligonnès. Les internautes avaient ainsi découvert que la femme du principal suspect racontait sur des forums sous couvert d'un pseudonyme les difficultés de son couple.

(©)