Cet article date de plus de deux ans.

Anne Viau, directrice de la fiction du groupe TF1 : "Netflix est un concurrent avec qui on peut faire des alliances"

écouter (3min)

La plateforme américaine a cofinancé "Le Bazar de la charité", la nouvelle série romanesque de TF1.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Anne Viau, directrice de la fiction du groupe TF1, le 18 novembre 2019. (FRANCEINFO)

17 millions d’euros. C’est un budget digne d’un film de cinéma dont a disposé Le Bazar de la charité, une série romanesque très ambitieuse en huit épisodes, diffusée à partir de lundi 18 novembre sur TF1. Netflix a participé à hauteur de 20%. "Son arrivée nous a permis un beau confort de production", reconnaît Anne Viau, directrice de la fiction du groupe TF1. Grâce au leader mondial du streaming (160 millions d’abonnés), Le Bazar de la charité va avoir un rayonnement international.

D'autres projets en préparation

Cette alliance inédite ne devrait pas s’arrêter là : "Nous n’avons pas d’autres projets avec un service de SVOD pour le moment, mais pourquoi pas ?", précise Anne Viau. TF1 prépare par ailleurs un téléfilm sur le destin brisé de Grégory Lemarchal, le gagnant de la Star Academy décédé en 2007 de la mucoviscidose à l’âge de 23 ans. "On est en phase d’écriture et de casting. Il est trop tôt pour dire qui jouera Grégory", révèle la patronne de la fiction du groupe.  

Comment permettre à chacun de mieux s'informer ?

Participez à la consultation initiée dans le cadre du projet européen De facto sur la plateforme Make.org. Franceinfo en est le partenaire

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.