Cet article date de plus d'un an.

Anne Holmès, directrice de la fiction française à France Télévisions : "Une bonne série doit parler au cœur, au cerveau et aux tripes"

écouter (8min)

Sur les 20 séries françaises les plus vues en 2021, 15 sont issues des chaînes publiques.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Anne Holmès, mais la directrice de la fiction française à France Télévisions, le 4 janvier 2022 sur franceinfo. (FRANCEINFO / RADIO FRANCE)

Après des années de règne des séries américaines, les productions françaises sont désormais plébiscitées par les téléspectateurs. En 2021, elles ont occupé 46 places dans le top 100 des meilleures audiences. Si le plus grand succès revient à TF1 avec HPI, France Télévisions n’est pas en reste avec ses Meurtres à, Crime à, Alex Hugo, Le crime lui va si bien, Cassandre, sans oublier l’inénarrable Capitaine Marleau qui a toutefois perdu son titre de série la plus regardée, au profit de HPI.

La gendarme incarnée par Corinne Masiero, qui a basculé de France 3 à France 2, a perdu des fidèles, reconnaît Anne Holmès, mais la directrice de la fiction française à France Télévisions assure qu’il n’y a pas péril en la demeure : "On a récupéré ces téléspectateurs sur le replay, plus d’un million ! Ce n'était pas une erreur de changer de chaîne, le passage s'est avéré positif." C’est Anne Holmès qui a mis Capitaine Marleau à l’antenne, comme Cassandre ou La stagiaire interprétée par Michèle Bernier : "Le polar n'est qu'un prétexte pour raconter une histoire de société, une histoire de place de la femme dans cette société."

"Plus que des histoires, on raconte des personnages. Ce sont surtout des héroïnes oui, on revient de loin, Navarro etc... Le public étant majoritairement féminin, on est passé par le prisme de la femme." 

Anne Holmès, directrice de la fiction française à France Télévisions

à franceinfo

Grande tendance cette année : l’adaptation de romans. Après Germinal et Le tour du monde en 80 jours, on attend sur France TV L’île aux trente cercueils de Maurice Leblanc et Les particules élémentaires de Michel Houellebecq : "On a gardé l'esprit Houellebecq : l'histoire, le désespoir, le sexe, même s’il est suggéré et pas montré violemment. Pour la première fois, on a aussi adapté Guillaume Musso, il y aura la vie de Roman Gary. Le service public a une mission patrimoniale, donc régulièrement on adapte des œuvres de notre patrimoine pour le mettre en valeur."

À la question "Qu’est-ce qui fait une bonne série France Télé ?", Anne Holmès répond : "La sincérité du projet. Parle-t-il au cerveau, au cœur ou aux tripes ? Et il faut que ça parle aux trois ! Pas évident…"

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.